Les "MOOC" arrivent en France

Publié par © Kelformation - Marion Senant le

Déjà bien implanté aux Etats-Unis, le concept des MOOC (prononcez « mouque ») arrive en France. Centrale Nantes a lancé la première version francophone de ces cours en ligne gratuit et accessible à tous.

Selon une étude du cabinet Managéris, 90% des managers estiment que les communautés en ligne sont des moyens efficaces pour développer leurs compétences. Ils sont plus réservés sur le e.learning : seul un manager sur trois trouve ce processus d’apprentissage efficace lorsqu’il est proposé en libre accès.

Arrivés des Etats-Unis, les MOOC (massive online open courses) allient la simplicité logistique d’un apprentissage en ligne et la richesse d’une communauté en ligne, où les managers peuvent échanger. Les études montrent que deux tiers des utilisateurs de ces cours en ligne sont des professionnels confirmés.

Centrale Nantes, en association avec Télécom Bretagne, a lancé le 18 octobre dernier le premier MOOC francophone. Baptisé ITyPA, pour « Internet, Tout Y est Pour Apprendre », il se consacre à la thématique « comment apprendre en ligne ? ». Pendant dix semaines, il va proposer à des milliers d’internautes, ainsi qu’aux élèves de Centrale Nantes, les éclairages de spécialistes de l’Internet et des questions d’éducation innovante.

 

Morgan Magnin, enseignant-chercheur à Centrale Nantes décrypte le phénomène MOOC pour nous et son arrivée dans le paysage francophone.

 

Quel est l’intérêt d’un MOOC pour vos étudiants et pour les internautes ?

L’interaction entre les étudiants et les autres participants est ce qu’il y a de plus intéressant. Les premiers sont très forts techniquement, mais ils manquent parfois de recul sur les usages de l’internet. Les pros qui participent sont en général plus âgés : ils sont moins à l’aise avec les nouvelles technologies, mais ils ont une réflexion plus poussée quant à leurs utilisations.

Comment fonctionne ITyPA ?

Chaque semaine, une thématique nouvelle est abordée et des ressources proposées pour amorcer les échanges. Les participants sont invités à échanger et partager leurs réflexions et leurs lectures sur les réseaux. Un résumé de leurs productions est envoyé chaque jour via une newsletter. Tous les jeudis, à 18 heures (heure de Paris), les participants ont un rendez-vous hebdomadaire en direct et en vidéo pour faire le point sur le sujet avec un expert du domaine concerné. Pour ceux qui ne peuvent pas se connecter en direct, pas d’inquiétude, tout est disponible en différé.

Quelles sont les spécificités d’un MOOC en français ?

Il y a certaines différences à prendre en compte avec un MOOC français. D’abord, les jeunes n’ont pas du tout l’habitude des formations en ligne. Aux Etats-Unis, le système scolaire a largement recours à ces nouvelles techniques d’apprentissage. Ça n’est pas du tout le cas dans notre pays. De même, le e.learning en est encore à ses débuts pour les salariés.

Et puis il y a des habitudes culturelles différentes en termes de participation. L’éducation anglo-saxonne la met beaucoup en valeur, ça n’est pas le cas en France. Nos chiffres de participation sont donc plus modestes, car les participants sont plus timorés. C’est à nous de dédiaboliser le fait de s’exprimer, de prendre la parole. Le fait que tout se passe de manière virtuelle, derrière un écran, facilite un peu les choses.

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Les offres de formation

Les fiches métiers

Dans la même rubrique