Attaché de presse

  • Description
  • Salaire
  • Évolution de carrière
  • Pré-requis
  • Où se renseigner

Faire connaître une marque, un artiste, une entreprise, une collectivité locale auprès des journalistes, telle est la mission de l’attaché(e) de presse. Ce professionnel, en majorité une femme, joue un rôle déterminant dans la diffusion de l’information auprès de l’opinion publique via les médias. Il peut aussi être chargé de faire circuler l’information à l’intérieur de l’entreprise.

L’attaché(e) de presse participe à la définition et à la mise en place de la politique de communication de l’entreprise. Il connaît parfaitement les caractéristiques du produit ou le fonctionnement de l’entreprise dont il est chargé de diffuser l’image. Il est en relation constante avec les principaux acteurs de l’entreprise afin de s’informer en continu. Il peut ainsi répondre aux questions techniques ou non des journalistes. Chargé d’alimenter ces derniers en informations, il rédige communiqués et dossiers de presse à leur intention et organise des évènements tels que les conférences de presse. Il établit le programme de ces manifestations. Le jour dit, il accueille invités et journalistes, propose des interviews exclusives. Il doit maintenir un contact personnel avec la presse et avec les journalistes des autres supports pour adapter son discours à leurs besoins d’information et les convaincre. Il cible les interlocuteurs en fonction de la nature de ses informations.
L’attaché de presse dépouille quotidiennement la presse. Il sélectionne des articles, en fait éventuellement la synthèse. Cette revue de presse quotidienne ou hebdomadaire permet d’informer sa hiérarchie sur les sujets qui l’intéresse. C’est le moyen de rendre compte de l’impact des campagnes de presse qu’il a orchestrées.
Diplomatie, clarté, précision, rigueur, disponibilité, enthousiasme et patience sont les qualités demandées. Une bonne maîtrise du rédactionnel est indispensable.
Les dépassements horaires sont fréquents lors d’opérations de communication spécifiques liés à des évènements. L’attaché de presse peut aussi être conduit à effectuer de nombreux déplacements.
Tous droits réservés CIDJ
L’attaché de presse débutant peut compter, à l’embauche, sur un salaire mensuel de 2 200 à 2 400 €.
L’attaché de presse, au sein d’une même entreprise et selon la taille de celle-ci, peut élargir le champ de ses compétences et de ses responsabilités. Il peut devenir :
- chef du service de presse, directement rattaché au PDG, dépendant de la direction commerciale ou des relations extérieures ;
- responsable de communication ;
- chargé des relations publiques.
Les niveaux de qualification sont divers et les exigences des employeurs ne sont pas les mêmes, selon qu’ils sont agence de conseil, entreprise commerciale, industrielle ou service public. Les bac + 2 (BTS et DUT) ne permettent pas une entrée rapide dans la vie active. Il est souhaitable de poursuivre ses études après l’obtention de ces diplômes et surtout de multiplier les stages professionnels. On peut citer après un bac L, ES ou STG :
- le BTS communication des entreprises,
- le DUT information communication, option communication d’entreprise,
- les DEUST ou L2 dans le cadre de la réforme LMD des universités et de nombreuses formations universitaires au niveau licence professionnelle et master.
Le CELSA, dépendant de l’université Paris 4, dont l’accès sur concours est difficile, constitue la formation la plus prisée. Signalons également que les diplômés de sciences politiques peuvent aussi trouver des emplois dans les services de presse des entreprises. Les écoles privées sont également très nombreuses. L’EFAP (école française des attachés de presse) est la plus connue.

Association des agences-conseil en communication
40, boulevard Malesherbes
75008 – Paris
Tél : 01 47 42 13 42
www.aacc.fr

Publicité