Mécanicien 2 roues

  • Description
  • Salaire
  • Évolution de carrière
  • Pré-requis
  • Où se renseigner

Le mécanicien en cycles et cyclomoteurs assure la réparation et l’entretien des bicyclettes, motocyclettes, cyclomoteurs, et parfois, des machines de motoculture. Il connaît le fonctionnement des différents modèles de moteurs et des organes de transmission afin d’en assurer la remise en état. Il a aussi de bonnes notions d’électricité.

Pour première tâche, le mécanicien doit déceler l’origine d’une panne et établir un diagnostic. Il doit détecter les défectuosités du matériel, assurer l’entretien courant des machines qui lui sont confiées et signaler les opérations nécessaires à prévoir.
Savoir-faire, habileté et dextérité lui permettent de démonter et remonter pièces, moteurs et autres composants, de les régler et enfin de les contrôler. Il peut procéder à des essais et tester les systèmes de sécurité.
Le travail est salissant. Il porte un bleu de travail. Le mécanicien travaille en général dans des positions inconfortables, debout ou à genoux. Le plus souvent dans une atmosphère bruyante et poussiéreuse.
Il travaille surtout chez des artisans concessionnaires de marque au sein d’ateliers comportant quelques mécanos.
Tous droits réservés CIDJ
Pour 35 heures par semaine, les titulaires du CAP ou du BEP perçoivent un salaire de départ égal au SMIC, soit environ 1 200 € bruts par mois. Un artisan réparateur de motos à son compte peut gagner à peu près 2 000 € par mois et même plus si son affaire tourne correctement.
Dans ce métier pour que ça roule, il faut savoir s’adapter aux nouveaux engins essentiellement de construction étrangère : japonaise, allemande, anglaise. Cette maîtrise du métier associée à un bon niveau de connaissances techniques peut permettre de devenir chef d’atelier voire concessionnaire cycles ou motocycles.
Compte tenu de la rapidité des évolutions techniques, de fréquents recyclages sont à prévoir.
Il existe trois niveaux de qualification professionnelle très ciblés pour exercer la métier de mécanicien spécialiste des 2 roues :
- un CAP de maintenance des véhicules automobiles, option motocycles,
- un BEP maintenance des véhicules, dominante motocycles,
- un bac professionnel maintenance des véhicules automobiles, option motocycles.
Ces diplômes peuvent se préparer en apprentissage ou en alternance.

GNFA
Groupement national pour la formation automobile
41 et 49, rue de la Garenne
92310 - Sèvres
Tél : 01 41 14 16 18
www.gnfa-auto.fr
Ce groupement organise, en partenariat avec l’INCM, des stages en mécanique et en réparation moto, pour les demandeurs d’emploi ou les salariés en congé de formation.

INCM
Institut national du cycle et du motocycle
51B, rue des Épinettes
75017 - Paris
Tél : 01 46 27 82 28
www.incm.asso.fr
Cet organisme de formation est le seul à proposer, exclusivement dans le cadre de l’alternance, une préparation à toute la gamme des diplômes du cycle et du motocycle.

GARAC
3, bd Gallieni
95102 - Argenteuil
Tél : 01 34 34 37 40
www.garac.com
Cette école nationale supérieure des professions de l’automobile et du motocycle travaille en association avec des constructeurs et des équipementiers. Elle dispense ses enseignements uniquement par la voie de la formation scolaire traditionnelle.

Publicité