Monteur câbleur

  • Description
  • Salaire
  • Évolution de carrière
  • Pré-requis
  • Où se renseigner

Le monteur-câbleur relie des éléments appelés composants. Ces composants constituent des appareils électriques tel que compteur, minuterie, armoire de commande ou des appareils électroniques tel que radar, ordinateur, émetteur.

Le travail du monteur-câbleur consiste à monter sur un support ou châssis des composants électriques : résistance, bobine, ou à souder sur un circuit imprimé des composants électroniques : transistor par exemple. Il étudie d’abord un schéma de montage ou un plan de câblage. Il reconnaît par leurs couleurs les divers composants ou les fils à câbler pour déterminer leur emplacement. Il peut alors effectuer le câblage. Il raccorde les composants à des fils conducteurs, en les soudant. Il contrôle le câblage réalisé (solidité des soudures, par exemple) et réalise les mesures électriques pour vérifier le fonctionnement correct de l’appareil ou des câbles.
Sur un chantier, il peut également effectuer l’installation d’émetteurs, de radars… Il utilise des outils de câblage (pinces à dénuder, tournevis, etc.), de soudure (fer à souder), de tôlerie (perceuse, lime), de mesures électriques (voltmètre, ampèremètre).
Selon les cas, le monteur-câbleur travaille seul ou en équipe, en atelier ou sur un chantier. Il est exposé à la poussière, aux vibrations, aux ondes radio et doit porter des vêtements de protection. Il doit respecter certaines règles de sécurité. Le travail peut être posté, organisé en équipes tournantes. Le monteur-câbleur peut aussi devoir travailler le soir, le week-end et les jours fériés dans le cadre d’astreinte (service de garde pour assurer des dépannages urgents). 
Le monteur-câbleur travaille dans des entreprises de construction ou d’installation électrique, électronique ou informatique, dans des entreprises d’installation de matériel électrique.
Tous droits réservés CIDJ

Le salaire brut mensuel d’embauche du monteur-câbleur varie entre 1 200 et 1 900 €. Des primes sont possibles.

Avec de l’expérience, le monteur-câbleur peut accéder au poste de chef d ‘équipe ou de chef de chantier. Avec une formation complémentaire, il peut aussi se spécialiser dans l’installation de gros matériel ou de systèmes automatisés.

Les diplômes requis ou les plus adaptés pour le métier de monteur-câbleur sont :
- le BEP des métiers de l’électronique,
- le BEP des métiers de l’électrotechnique,
Les CFP (certificats de formation professionnelle) monteur-câbleur en électronique professionnelle ou en montage câblage en construction électrique sont également adaptés à ce métier. Ces diplômes peuvent être préparés en formation initiale et dans le cadre de l’alternance.
Il existe aussi 2 bacs technologiques (STI) en génie électronique et génie électrotechnique.

Fédération des industries électriques et électroniques
11, rue Hamelin
75016 - Paris
www.fieec.fr

Publicité