Préfet

  • Description
  • Salaire
  • Évolution de carrière
  • Pré-requis
  • Où se renseigner

Nommé directement en conseil des ministres, par décret du président de la république, sur proposition du premier ministre et du ministre de l'Intérieur, le préfet est un fonctionnaire qui représente l'Etat dans le département ou la région. Il a toutes les compétences de l'Etat (ordre public, organisation des élections, application des lois et règlements, protection de l'environnement), coordonne l'ensemble des secours (police, SAMU, pompiers, gendarmerie) et les autres forces de défense et sécurité.

Il a de multiples missions, de la représentation de l'Etat jusqu'à la direction de ses services déconcentrés. Comme "délégué du gouvernement", il représente le premier ministre et chacun des ministres. L'Etat, c'est lui ! Il met en oeuvre les politiques gouvernementales de développement et d'aménagement du territoire à l'échelle du département. C'est lui qui contrôle les actes des collectivités territoriales. Il représente l'Etat lors des cérémonies officielles, se charge de faire circuler l'information des ministres concernant les événements locaux et des élus locaux sur les politiques du gouvernement.

La sécurité, la salubrité et la tranquillité publiques lorsque la question dépasse le ressort d'une commune, la réglementation de la circulation automobile sur les routes nationales hors agglomération, l'organisation et la mise en œuvre des opérations de secours en cas de catastrophes naturelles relèvent de ses compétences. Il dispose de la force publique (police nationale, gendarmerie, voire forces armées dans certains cas). Il est chargé de la réglementation de l'activité des citoyens, qui couvre de nombreux domaines : les élections (vérification des conditions d'organisation des scrutins, de la révision des listes électorales...), la déclaration des associations, la délivrance des titres d'identité et l'urbanisme (contrôle des permis de construire, des plans d'occupation des sols..).

De plus, le contrôle de légalité a posteriori des actes des collectivités locales est de son ressort. Il vérifie que les actes pris sont conformes à la loi. C'est le préfet qui ordonne de payer une dépense publique dans le département. La notation des chefs des services extérieurs est de lui. L'exercice de son métier exige des études qui mènent à la haute fonction publique, mais il faut aussi avoir démontré tout au long de son parcours professionnel des capacités à la décision et l'action de terrain.

Par ailleurs, il peut avoir plusieurs casquettes. Préfet du département, il est en charge de l'action de l'Etat dans cette portion du territoire. Préfet de région, c'est lui qui coordonne l'action des préfets de départements et est responsable des grands projets économiques de l'Etat dans la région (routes, ponts, contrat de plan avec le conseil régional). Préfet de zone, il coordonne l'action des préfets de département en cas de crises graves qui menacent les populations (catastrophes naturelles, mouvements sociaux importants, guerres).

Enfin, le préfet est tenu à l'obligation de loyauté à l'égard du gouvernement. Il doit également faire preuve de neutralité et de réserve dans ses décisions, ses prises de position et sa façon de s'exprimer. La mobilité géographique et professionnelle est une des caractéristiques de son métier, qui exige du sang froid et des qualités humaines. Sa disponibilité être totale !

Tous droits réservés Kelformation

Sa rémunération varie selon sa zone géographique, son niveau de poste et son ancienneté.

-          Un préfet perçoit en moyenne une rémunération de 62 000 euros bruts/an.

-          Le préfet de Paris perçoit 90 000 euros brut/an

Source : Chiffres de la DGAFP et de la Cour des comptes

En sa qualité de haut fonctionnaire de l'administration, il peut évoluer et devenir, par exemple, directeur général de l'administration au ministère de l'Intérieur, de secrétaire d'Etat ou de ministre ou vers tout autre poste hiérarchiquement élevé.

-          Diplômés de l'Ecole nationale d'administration sont les privilégiés

Cependant, des fonctionnaires n'appartenant pas au Ministère de l'Intérieur peuvent également, par voie d'intégration ou de détachement, devenir sous-préfets puis préfets. Ces fonctionnaires sont par exemple officiers, commissaires de police, magistrats, ou directeurs de préfecture. D'autres écoles mènent à ces métiers, et ne sont accessibles que par concours :

-          Pour les officiers il s'agit de l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr

-          Pour les commissaires de police, il s'agit de l'Ecole nationale supérieure de police de Saint Cyr Mont d'Or

-          Pour les magistrats, de l'Ecole nationale de la magistrature

Association du corps préfectoral et des hauts fonctionnaires du Ministère de l'intérieur

Paris, France

Sur le web :

www.vie-publique.fr/

Publicité