Les secrets d'une bonne fiche de révision

Publié par © Kelformation - Fiona Collienne le

À quelques semaines du baccalauréat, il est grand temps de rédiger ses fiches de révision. Si l'exercice exige un bon esprit de synthèse, il s'avère également particulièrement payant car il permet de mémoriser ses cours plus facilement. Cinq conseils pour réaliser des fiches claires et complètes.

Le bon timing

Pour Bérangère Lecat, responsable pédagogique du groupe de soutien scolaire Complétude, commencer ses révisions en rédigeant des fiches de synthèse n’a aucun intérêt. « Il faut d’abord passer du temps à comprendre et mémoriser le cours depuis ses notes et ensuite se poser la question des informations essentielles à placer sur la fiche de synthèse », nuance-t-elle. Au risque de recopier tout ses cours et de faire doublon avec ceux-ci.

 

Multiplier les fiches

Les spécialistes de la formation conseillent de faire trois catégories de fiches. La première avec le plan du cours : titres, grands chapitres, sous-chapitres… La seconde avec les résumés : informations à retenir, contenu indispensable, règles et dates… La dernière fiche sous la forme de base de données : formules, définitions, citations… Gardez en tête que ces trois types de fiches peuvent être perfectionnés au fil du temps. « Je conseille de laisser une petite marge sur le côté pour ajouter des éléments ou des exemples au fur et à mesure de ses révisions », soumet Bérangère Lecat.

 

Le plus clair possible

Une bonne fiche de révision est une fiche claire. D’où l’intérêt « de la rédiger sur du papier cartonné, de la numéroter et de lui donner un titre », indique Thibault Colas, directeur du groupe de soutien scolaire France-Etudes. Autre élément essentiel : les codes couleurs. Ils permettent de hiérarchiser les informations et de développer sa mémoire visuelle. Le rouge peut, par exemple, représenter ce qu’il faut apprendre par cœur, le vert les informations secondaires, le bleu les exemples parlants.

 

Synthétiser au maximum

« Une fiche de révision est un document qui reprend l’essentiel du cours de manière condensée afin de le mémoriser et de se faciliter les révisions », rappelle Thibault Colas. Vous l’aurez compris : tout l’intérêt d’une fiche consiste donc à gagner du temps au moment des dernières révisions. Par conséquent, résumer cinquante pages de cours en trente pages de fiche ne sert à rien. Allez à l’essentiel et évitez de rédiger de longues phrases ou de retranscrire des paragraphes entiers. Privilégiez plutôt les abréviations, les mots-clés et les schémas.

 

Rédiger ses propres fiches

Un camarade de classe vous propose de réviser à partir de ses fiches ? Mauvaise idée ! D’abord, ce qui est essentiel pour lui ne l’est peut-être pas pour vous et vice versa. Ensuite, en rédigeant vos fiches, vous mémoriserez certains éléments et gagnerez du temps au moment de l’étude. « Mais il peut être intéressant de se servir d’autres fiches pour les comparer aux siennes et s’assurer de n’avoir rien oublié », conclut Thibault Colas.

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique