Nestlé s’engage pour l’emploi des jeunes et entraîne ses partenaires

Publié par Marion Senant © Kelformation le

Le groupe agroalimentaire s’est engagé il y a un an en faveur de l’emploi des jeunes. Apprentissage, stage, mais aussi CDI et CDD, il a déjà recruté plus de 8 000 jeunes dans toute l’Europe. Ce mois-ci, il étend son programme à ses partenaires. L’objectif est ambitieux : créer 100 000 opportunités professionnelles en Europe dans les mois qui viennent.

L’an dernier, Nestlé s’est fixé un objectif : recruter et former 20 000 jeunes dans toute l’Europe d’ici 2016. Le groupe agroalimentaire a baptisé ce projet « Nestlé Needs YOUths ». En France, le dispositif devrait concerner 3 000 jeunes. « Dans un contexte économique difficile, prendre l’engagement de recruter est un geste fort », estime Cécile Delestre, directeur Acquisition des Talents de Nestlé France.

Sur les 20 000 opportunités annoncées par le groupe, la moitié concerne des stages et des contrats en alternance et l’autre des CDI et des CDD. « Chez nous, quand on recrute un CDD ou un apprenti, c’est dans une démarche de long terme », précise Cécile Delestre.

Au niveau européen, le groupe a déjà recruté plus de 8 000 jeunes. En France, 1 460 jeunes de moins de 30 ans ont profité du projet dont 619 en CDD et CDI, 403 en apprentissage et 438 en stage.

Un apprentissage qui se transforme en CDI

Mathilde Jeannin et Mounir Taloub font partie des heureux élus. Tous deux ont été recrutés en contrat d’apprentissage l’an dernier. Le groupe suisse a beaucoup misé sur cette formule. « Nous veillons particulièrement à la formation de nos tuteurs et de nos maîtres de stage », précise Cécile Delestre. Les parcours semblent en effet bien définis : Mathilde est étudiante en Master 1 à l’IFAG d’Auxerre. Pour ses deux premières années d’apprentissage, elle est rattachée à la direction commerciale boisson. Mais elle sait déjà que l’an prochain, pour son master 2, elle changera de poste, pour enrichir son expérience.

Le Master 2, pour Mounir, c’était l’an dernier. Jeune diplômé de l’EM Strasbourg, il a passé un an en tant qu’apprenti à la direction commerciale culinaire. Tout au long de l’année, ses responsabilités ont évolué. « Avec mon manager, on faisait un bilan de compétence tous les deux mois et on définissait mes axes de progression », explique le jeune homme. Et visiblement, la formule a fonctionné : il vient d’être recruté en CDI dans une autre division du groupe.

Cette année, Nestlé a décidé d’étendre ce dispositif à ses partenaires commerciaux et ses fournisseurs. Le plan « Alliance for Youth » vient d’être lancé dans toute l’Europe. Le groupe espère qu’il permettra de créer 100 000 opportunités professionnelles pour les jeunes. Plus de 200 entreprises se sont déjà associé au projet : le spécialiste du travail temporaire Adecco, l’assureur Axa, le groupe agroalimentaire Cargill, les groupes de logistique et de packaging CHEP et DS Smith, le cabinet d’audit Ernst & Young, mais aussi Facebook, Google, Twitter ou le géant de la communication Publicis.

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique