Alternance : 5 conseils pour se réadapter à l’école après une période en entreprise

Publié par Séverine Dégallaix © Kelformation le

S’il n’est pas toujours facile de se remettre dans l’esprit ‘‘entreprise’’ après une période passée à l’école, l’inverse est vrai aussi. De nombreux alternants ont du mal à se remettre en mode ‘‘école’’ et ont besoin d’un temps d’adaptation pour replonger dans le bain des études. Voici quelques conseils pour faciliter la transition.

Choisissez le bon rythme

« Une personne de ma classe a passé un BTS en alternance, avec un rythme de deux semaines en entreprise et deux à l’école. Il lui était plus facile de suivre les cours car il y avait davantage de continuité, c’était plus frais dans sa mémoire », note Morgane Morel, qui suit une Licence pro Chimie à l’IUT de Rouen au rythme de cinq semaines en entreprise puis quatre en cours. Avec l’alternance classique trois jours/deux jours, les derniers souvenirs de l’école ne sont jamais très loin non plus. La première phase de réadaptation à l’école commence donc avant même le début de votre formation : choisissez-la soigneusement, ainsi que son rythme, en fonction de vos capacités de mémorisation.

Ne perdez pas vos réflexes d’étudiant

Mémoire à rendre, rapport à rédiger, périodes d’examens… « En principe, les étudiants ne sont pas surchargés par les devoirs lorsqu’ils sont en entreprise, mais il y a des périodes plus tendues que les autres, reconnait Xavier Révérand, directeur de CESI Alternance. Il ne faut surtout pas attendre le dernier moment pour s’y mettre ! » Pas facile de se plonger dans les révisions en rentrant d’une journée de travail… Pourtant, répartir les devoirs sur la période d’entreprise présente un double avantage : éviter le stress du dernier moment, et vous permettre de garder des réflexes d’étudiant modèle.

Comptez sur les profs

« Quand ils sentent qu’on en a besoin, les profs font un rappel au début de la reprise des cours. Pas grand-chose, juste cinq minutes pour faire le point et nous aider à ne pas perdre le fil, car ce n’est pas non plus la peine de trop en faire », estime Morgane Morel.

Vos professeurs ont l’habitude de l’alternance et des difficultés rencontrées par leurs élèves, ils prendront donc généralement cette initiative d’eux-mêmes. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à leur poser des questions : où le cours s’est-il arrêté ? Que devriez-vous revoir pour ne pas risquer de décrocher ? Quel est le programme dans les semaines à venir ?

Ne considérez pas l’école comme un retour en arrière

Beaucoup d’alternants choisissent ce mode de formation parce qu’ils n’aiment pas l’école et trouvent les cours inutiles par rapport aux périodes en entreprise. C’est un tort, comme le rappelle Catherine Jovenel, directrice de l’alternance au CFPB (Centre de formation de la profession bancaire) : « Les cours sont évidemment liés à ce que les alternants font en entreprise. Ce n’est pas un retour en arrière, mais un outil qui leur permet d’acquérir les connaissances nécessaires pour avancer, aussi bien dans leurs études qu’auprès de l’entreprise. » Trouver et exploiter ce lien vous permettra d’apprécier d’avantage l’école. Et si malgré tout vous êtes à deux doigts de craquer, compter les jours jusqu’à votre retour sur le terrain vous aidera à tenir le coup !

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique