Alternance : comment rédiger un CV qui sort du lot ?

Publié par © Kelformation - Aurélie Tachot le

Le CV est le document qui va vous permettre d’établir votre tout premier contact avec un employeur. Autant, donc, s’appliquer le mieux possible. Voici nos pistes pour réussir à valoriser vos points forts et capter l’attention des recruteurs, même quand on n’a pas d’expérience.

Donner un titre à son CV

Sous la forme d’un encadré ou d’une phrase mise en gras, « le titre permet de personnaliser son CV et d’attirer le regard du recruteur », assure Stéphanie Poupard, responsable du département entreprise au sein de l’IDRAC. En résumant votre situation, ce titre permet au recruteur d’identifier l’objet de votre courrier en un seul coup d’œil.

  • Si vous envoyez votre candidature en réponse à une offre de contrat en alternance, le mieux est de reprendre, au sein du titre, les mots-clés figurant dans l’annonce : l’intitulé de poste, le nom du contrat, le domaine de spécialisation… Par exemple : « Apprenti technico-commercial en produits pharmaceutiques ».
  • Si, à l’inverse, vous envoyez une candidature spontanée, précisez la formation que vous suivez : « Recherche contrat d’alternance, Licence en gestion des organisations».
  • Lorsque c’est possible, le titre peut également mettre en valeur une singularité de votre profil : le fait d’être bilingue, d’avoir une double-compétence, de maîtriser un outil informatique…

 

Structurer ses rubriques

Pour hiérarchiser les informations que vous souhaitez indiquer dans votre CV, les recruteurs conseillent d’élaborer quatre rubriques : l’état civil, la formation, les expériences professionnelles et les centres d’intérêt.

Sans surprise, ce sont les paragraphes qui concernent la formation et les expériences professionnelles que les employeurs vont le plus regarder. Pour autant, cela ne signifie pas qu’il faut négliger les deux autres.

  • La partie sur l’état civil doit être suffisamment détaillée pour que le recruteur n’ait aucun mal à vous contacter : adresse postale, courriel, téléphone portable…
  • Celle sur les centres d’intérêts doit, elle aussi, requérir toute votre attention car, contrairement à ce que vous pensez, « elle permet aux recruteurs d’en apprendre beaucoup sur votre personnalité », précise Séverine Charlon, responsable du pôle formation qualifiante au sein du réseau Negoventis. La pratique d’un sport en compétition démontre par exemple votre capacité à vous investir dans les projets qui vous tiennent à cœur. Une passion pour la culture d’un pays étranger révèle, quant à elle, une ouverture d’esprit.

 

Mettre en avant des expériences précises

Ce n’est pas parce que vous n’avez jamais mis les pieds dans une entreprise que vous devez vous dispenser d’entrer dans le détail de la rubrique « expériences professionnelles ». Jobs d’été, missions de bénévolat, séjours linguistiques… « Toute expérience est bonne à être valorisée au sein d’un CV, y compris si elle est éloignée du secteur vers lequel se dirige l’étudiant », rassure Stéphanie Poupard. Et pour cause : « ces activités démontrent que l’alternant a cherché à enrichir ses connaissances », ajoute-t-elle.

Dans votre CV, ne vous contentez pas de lister vos expériences. Pour chacune d’entre elles, « précisez les qualités ou compétences que vous avez développées », insiste Séverine Charlon. Si vous avez effectué quelques heures de babysitting par exemple, indiquez, en dessous de l’intitulé de poste, des mots-clés comme « patience » et « sens des responsabilités ». Pour plus de clarté, Stéphanie Poupard recommande de présenter ses expériences de manière anti-chronologique, c’est-à-dire « de la plus récente à la plus ancienne ».

 

Soigner la mise en page de son CV

De la sobriété ! Voilà ce que souhaite voir les employeurs dans les CV des alternants. Abandonnez les couleurs criardes, les polices de caractère fantaisistes et les encadrés en forme de parchemin… En plus de ne tenir que sur une seule page, «la synthèse de votre parcours doit être lisible et aérée», rappelle Séverine Charlon.

Avant d’envoyer votre CV à l’employeur, vérifiez que les marges du texte sont alignées avec les dates de vos précédentes expériences et l’éventuelle photo… Pour faciliter la lecture du recruteur, évitez également de multiplier les polices de caractère. « Les titres des postes occupés et les noms des entreprises peuvent toutefois être mis en gras », précise Stéphanie Poupard.

Si la sobriété est de rigueur, cela ne signifie pas pour autant que l’originalité n’a pas sa place dans un CV. A petite dose et si vous visez des postes à dominante créative, elle peut permettre de vous démarquer et de refléter votre personnalité. « Elle est même l’occasion, pour les alternants maîtrisant les logiciels de PAO, de prouver aux recruteurs ce qu’ils savent faire », conclut Stéphanie Poupard.

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

  • urko
    le CV idéal c'est LA RELATION point.

    Répondre

  • urko
    "comment rédiger un CV qui sort du lot " !!c'est de la littérature. Un patron qui a des commandes, des charges réduites embauchera un candidat qui correspondra à ses critères. Les journalistes devraient savoir qu'il n'y a plus de travail pour les jeunes , ou si peu, grâce et à cause des politiques qui eux n'ont pas fait leur job depuis 40 ans de laxisme/autruche à tous les niveaux. le reste n'est que balabala.

    Répondre

  • anne
    si un jour Audrey a besoin d'en faire un

    Répondre

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique