Alternance dans la communication: "Je voulais un ancrage pratique et professionnel"

Publié par Agnès Wojciechowicz © Kelformation le

Juliet Boulc’h est étudiante en 2e année de BTS communication au Greta de Bordeaux et est en contrat de professionnalisation à la SNCF à Poitiers. Elle raconte.

Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire en communication ?

J’ai toujours voulu étudier la communication, cela remonte au lycée. J’avais commencé à en faire un peu dans le cadre d’un projet culturel en seconde et cela m’avait vraiment plu. J’ai néanmoins commencé par des études de LEA anglais et espagnol à l’université pendant deux ans avant de m’inscrire en BTS communication à Bordeaux.

Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir l’alternance ?

Je voulais un ancrage pratique et professionnel. Les employeurs sont devenus très sensibles à l’expérience, devenue incontournable dans un CV. Aujourd’hui, les jeunes diplômés sont amenés à faire des stages pendant parfois plusieurs années avant de décrocher un premier emploi. Je voulais contourner cette difficulté grâce à l’alternance.

Quelles sont vos responsabilités dans votre entreprise d’accueil ?

Je remplis les fonctions d’une assistante de communication auprès de ma tutrice. Nous avons en charge le journal interne, la gestion des écrans dynamiques dans les gares, des opérations ponctuelles comme l’affichage dans le train à l’adresse des clients, des flashs d’information de dernière minute, la préparation de séminaire pour l’entreprise. Je parviens ainsi à la fois à appliquer le contenu de mes cours et à mieux les intégrer. De plus, cela permet de mieux me préparer à entrer dans le monde du travail.

 

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les fiches métiers

Les dernières brèves

Dans la même rubrique