Alternance : comment convaincre les recruteurs ?

Publié par © Kelformation - Viviane Bach - le

Vous avez trouvé une formation en alternance mais vous devez encore décrocher un contrat en apprentissage ? Voici quelques règles de base qui vont vous aider à obtenir un entretien et assurer face à votre futur employeur.

« Trouver une entreprise en alternance n'est pas forcément le plus aisé pour les jeunes », constate Julien Pansier, responsable des BTS Communication en alternance, à l'IFC d'Avignon. « Il faut avoir à l'esprit qu'une entreprise ne cherche pas toujours à recruter un apprenti. La démarche à avoir auprès des entreprises c'est : “j'ai des compétences, cela peut vous servir”. » 

OublieZ les envois de CV en masse, pensez à cibler vos recherches

Tout d’abord, il faut commencer par sélectionner les entreprises qui correspondent à son profil et à sa formation. Ensuite, et c’est ce qui fait toute la différence, il faut adapter sa candidature : on postule à un poste précis dans une entreprise précise. Cela prend plus de temps, mais cette personnalisation vous permettra de décrocher un entretien d’embauche et peut-être un contrat. 

Si vous contactez une petite ou une moyenne entreprise, il faut lui présenter les avantages des contrats d'apprentissage. « Contrairement aux grandes entreprises qui recrutent chaque année des centaines d'apprentis, elles connaissent mal les avantages financiers et fiscaux d'une telle embauche », précise Julien Pansier. 

Les règles de base pour une candidature gagnante

Le curriculum vitae et la lettre de motivation doivent être rédigés avec beaucoup de soin. « Le CV d'un jeune doit tenir sur une page », indique Béatrice De Crouy-Chanel, campus manager chez LCL. « Il doit être clair, facile à lire et bien présenté. Il doit comporter en titre le poste pour lequel le jeune postule. On peut ajouter un peu de couleur, cela rend la lecture plus agréable. » Si on choisit de mettre une photo, elle doit être professionnelle. 

La lettre de motivation aussi doit être courte. « Il faut aller à l'essentiel. Il s'agit de présenter ses atouts pour le poste, en mobilisant un ou deux exemples de son expérience personnelle ou professionnelle », poursuit-elle. 

Les jeunes ont peu ou pas d'expérience professionnelle, il faut donc valoriser ses stages et ses petits boulots. « Chaque expérience nous apporte des compétences », rappelle Martine Wery, chargée de mission apprentissage à l'Université Paris-Sud. « Les jeunes peuvent aussi mettre en avant leurs loisirs. Indiquer que l'on pratique un sport collectif permet, par exemple, de montrer indirectement son intérêt pour le travail en équipe. » 

La clé de la réussite de l’entretien : la préparation

Avant l'entretien, « il faut vraiment réfléchir à ses atouts pour le poste », explique Béatrice De Crouy-Chanel. « Les jeunes doivent se demander pourquoi cette collaboration serait gagnant-gagnant. » Pour étayer son propos, rien de mieux que de s'appuyer sur ses propres expériences scolaires et professionnelles. Il est donc impératif de réfléchir en amont à différents exemples dont on pourra se servir lors de la rencontre. 

Il est également indispensable de faire des recherches sur l'entreprise et sur le poste. « Cela montre que le jeune est dans une démarche professionnelle » explique Tiberiu Minea, responsable des M1 et M2 Matériaux à l'université Paris-Sud. 

Au cours de l'entretien, il faut veiller à son attitude. « Un recruteur y est sensible », explique Cindy Sanchez, chargée Emploi Formation au sein du groupe Pierre & Vacances Center Parcs. On regarde son interlocuteur, on ne s'adresse pas à lui comme à un ami. « Et on sourit », ajoute Béatrice De Crouy-Chanel. « C'est important, cela montre que le candidat est enthousiaste ». « Cela peut paraître anecdotique mais l'attitude peut pousser un recruteur à accepter ou refuser une candidature », conclut Cindy Sanchez. Et cela est encore plus vrai dans le cadre d’un recrutement en alternance. 

Enfin, il ne faut pas hésiter à poser des questions sur le poste pour lequel vous postulez ainsi que sur l'équipe, le fonctionnement de l'entreprise, ses enjeux. Cela aussi montre son intérêt. En revanche, attendez la fin du rendez-vous pour évoquer les avantages sociaux comme les tickets resto, les RTT… 

Les erreurs classiques des candidats

Lors de la recherche d'un contrat en alternance, certaines erreurs sont rédhibitoires. La première d'entre elles : négliger l'orthographe dans son CV ou sa lettre de motivation. Pour tous les recruteurs, les fautes sont rédhibitoires

Pensez également à adopter l’attitude la plus professionnelle possible. Cela se manifeste notamment par la ponctualité lors de l'entretien ou une tenue vestimentaire adaptée aux codes de l'entreprise qui nous reçoit. Dans certains secteurs, le costume et le tailleur sont de rigueur. 

Rien ne sert de mentir pour paraître plus compétent, les recruteurs s’en rendront compte rapidement et votre CV finira à la poubelle. 

Enfin, il ne faut pas se décourager au premier refus. Pour un poste les entreprises peuvent recevoir des dizaines de candidats... On ne décroche donc pas toujours un contrat au premier entretien !

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique