Quelles différences entre contrat d'apprentissage et contrat de professionnalisation ?

Publié par © Kelformatin - Priscilla Franken - le

Deux types de contrats s'offrent à vous dans le cadre de l'alternance : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Les deux permettent de combiner périodes de travail en entreprise et périodes de formation théorique, mais le premier relève de la formation initiale et le second de la formation continue. Pour vous aider à vous y retrouver, voici les principaux points à retenir.

Quel contrat s'adresse à moi ?

Le contrat d'apprentissage s'inscrit dans le cadre de la formation initiale et s'adresse uniquement aux jeunes âgés de 16 à 25 ans (des dérogations sont possibles dans certains cas).

Le contrat de professionnalisation s'inscrit dans le cadre de la formation continue et s'adresse:

  • aux jeunes âgés de 16 à 25 ans
  • aux demandeurs d'emploi de 26 ans et plus.

 

Quels objectifs propose chaque contrat ?

Le contrat d'apprentissage permet de décrocher un diplôme ou un titre répertorié. Tous les niveaux sont concernés : CAP, Bac pro, Licence, Master, diplôme d'ingénieur, etc. Le contrat de professionnalisation permet lui aussi l'obtention d'un diplôme ou titre répertorié, mais également d'une qualification reconnue par la branche professionnelle choisie.

Quelle est leur durée ?

  • De six mois à trois ans pour un contrat d'apprentissage
    De six mois à deux ans pour un contrat de qualification

La durée varie en fonction de la formation choisie.

Passerez-vous plus de temps en entreprise en contrat de professionnalisation ?

Pas forcément. Ce contrat privilégie effectivement la présence en entreprise, puisqu'il exige un minimum de 150 heures de formation, contre 400 en apprentissage. Mais tout dépend, là encore, de la formation choisie : un BTS par exemple, nécessite 1 100 heures de formation minimum, quel que soit le type de contrat choisi.

Quelles entreprises peuvent vous embaucher ?

  • Dans le secteur privé : toutes les entreprises peuvent vous proposer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.
  • Dans le secteur public : seuls les établissements industriels et commerciaux et les entreprises d'armement maritime peuvent conclure des contrats de professionnalisation. Pour le contrat d'apprentissage, c'est l'inverse : seul le secteur public non industriel et non-commercial (administrations de l'État, collectivités locales, établissements hospitaliers, chambres de commerce, etc.) peut en proposer.

 

Y a-t-il un contrat plus avantageux qu'un autre ?

Vous êtes nombreux à vous poser cette question, et la réponse n'est pas simple. On l'a vu, selon la qualification visée, vous ne passerez pas forcément plus de temps en entreprise avec un contrat de professionnalisation.

Reste donc la question du salaire, certes plus avantageux avec le contrat de professionnalisation qu'avec un contrat d'apprentissage. Sauf que les entreprises préfèrent souvent le second car il ne leur coûte quasiment rien. « Par exemple, un apprenti en BTS âgé de 18 à 20 ans coûte environ 3 350 euros à l'entreprise, pour les deux années. S'il a plus de 21 ans, il lui coûte 7 200 euros. C'est extrêmement intéressant pour l'employeur », illustre Anny Apard, responsable pédagogique du CFA-CFC du lycée technique Jeanne d'Arc, à Sainte-Adresse (Haute-Normandie). On trouve donc en général plus facilement son entreprise d'accueil quand on est apprenti.

Si vous avez 26 ans et plus, les choses se corsent. Vous n'avez pas droit, sauf dérogation, au contrat d'apprentissage. Et même si le contrat de professionnalisation se veut accessible à tous (puisqu'il n'a pas de limite d'âge), les dés sont pipés pour vous : l'entreprise devra vous verser 100 % du Smic, alors que vous ne travaillerez pas pour elle durant 100 % de votre temps. Les employeurs, qui ne perçoivent pas de subventions conséquentes pour ce type de contrat, hésitent donc fortement. Résultat, il est en général plus difficile de décrocher un contrat de professionnalisation à partir de 26 ans.

Gardez enfin en tête qu'un BTS reste un BTS, que vous l'ayez obtenu en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Notre conseil : ce n'est pas tant un type de contrat que vous devez choisir, mais une entreprise et une formation qui collent à votre projet professionnel.

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

  • adrien
    Bonjour,

    J'ai reçu aujourd'hui mon premier salaire depuis le début de mon contrat de professionnalisation.

    J'ai été très surpris, en effet après 5ans (bac pro, bts, licence pro) en contrat d'apprentissage mon salaire n'a jamais été aussi bas (même en étant bac -2).

    J'étais l'année dernière à 78% du smic donc 1124€ net, et aujourd'hui 1237€ brut donc 950€ net.

    Je sais qu'avec les contrats d'apprentissage on ne peut pas être moins rémunéré de ce qu'on l'était auparavant. Cela fonctionne t-il également avec les contrats de professionnalisation.

    Ou est ce possible de transformer ce contrat de professionnalisation en contrat d’apprentissage ?

    Merci d'avance,

    Cordialement,

    Répondre

  • Carole
    Je suis révoltée.
    Au chômage de longue durée, vivant avec l'ASS (3 francs 6 sous) et plus de 45 ans. je n'arrive pas à trouver un emploi (cdd, cdi, intérim).
    J'essaie depuis 2 ans de trouver une entreprise pour faire une formation en alternance en contrat de professionnalisation. Mission impossible. Les ministres du travail n'ont pas étudié cette question. Pas besoin de sortir de l'ENA pour comprendre. On est en concurrence déloyale avec les jeunes. Les entreprises choisissent la formule la moins chère.
    Si les entreprises recevaient une aide conséquente pour recruter des chômeurs de longue durée, on pourrait sortir de la misère.
    Il ne faut pas s'étonner ensuite qu'on n'ait plus envie de voter.

    Répondre

  • Robert
    Un ingénieur en alternance doit valider 6 semestres. Peut-il s’arrêter une année pour travailler en entreprise (gagner quelque argent) et reprendre son cursus normal ensuite ?
    Merci

    Répondre

  • Kelformation
    @henda: bonjour, tout dépend de votre âge et des types de contrats utilisés par votre organisme de formation.
    Si vous avez moins de 26 ans, vous pouvez avoir accès aux 2 types de contrat: apprentissage ou professionnalisation. En général, les entreprises préfèrent les contrats d'apprentissage, mais certaines recrutent quand même des étudiants de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation.
    Si vous avez plus de 26 ans, vous n'avez plus droit au contrat d'apprentissage, sauf dérogation.

    Répondre

  • henda
    bonjour, je suis un indonesien qui va suivre le cours du DUT en france, j'envisage de le faire en alternance.
    donc, j'etudie au sein de la formation initiale,quelle contrat qui me convient? le contrat de professionnalisation ou d'apprentissage?

    cordialement,

    Répondre

  • Kelformation
    @nad,
    Bonjour, il n'y a pas de limite d'âge pour les contrats de professionnalisation, donc vous n'avez pas à demander de dérogation si vous avez plus de 26 ans.
    En revanche, vous risquez d'avoir plus de mal à trouver un employeur qu'un alternant de moins de 26 ans. En effet, passé 26%, l'employeur est obligé de vous verser 100% du SMIC comme salaire. Or, comme vous êtes en alternance, vous n'allez pas travailler 100% du temps dans son entreprise. Du coup, il est plus intéressant pour lui d'engager: soit un salarié déjà formé à temps plein, soit un jeune en contrat pro de moins de 26 ans.
    Mais bon courage!

    Répondre

  • nad
    bonjour,

    Puis demander une dérogation pour faire un contrat de professionnalisation: j ai plus de 26ans et suis salarié dans une entreprise?
    Merci
    Nad

    Répondre

  • Kelformation
    @LUDIVINE
    Bonjour, je vous recommande la lecture de notre article sur les aides financières en apprentissage à cette adresse: http://bit.ly/1nJWC5J

    Répondre

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique