Trouver un employeur en alternance : le planning des recherches

Publié par © Kelformation - Séverine Dégallaix le

Vous souhaitez intégrer une formation en alternance à la rentrée prochaine ? Pour éviter la panique de dernière minute, c’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à chercher une entreprise. Voici le calendrier de la recherche idéale.

Janvier : je sélectionne ma formation en alternance

Si ce n’est pas encore fait, le mois de janvier est le bon moment pour trouver une école. C’est en effet la première étape dans votre recherche d’employeur en alternance car la plupart des établissements peuvent vous apporter leur aide dans ce domaine. C’est ce que souligne Guillaume Ducellier, responsable du service Formations-Entreprises de l’Université de Technologie de Troyes (UTT) : « même si l’étudiant n’est pas encore accepté dans l’école, il peut bénéficier de l’appui de l’équipe en charge des liens avec les entreprises ». L’établissement va alors aider son futur étudiant à définir son projet et à cibler les entreprises qui pourraient lui correspondre.

Il est plus efficace de commencer par trouver une école, car cela permet de réduire le champ de recherches d’entreprises. Comme l’explique Eric Yatrides, directeur des relations entreprises de l’EIGSI : « choisir son école définit le critère géographique, qui, d’un point de vue purement pratique, est l’un des plus importants. » En effet, si votre établissement se trouve dans le Nord-Pas-de-Calais, inutile de chercher une entreprise en PACA.

 

Février et mars : je cherche des entreprises et je postule

« Pour gagner du temps, commencez par identifier des entreprises qui recherchent effectivement des apprentis dans le domaine que vous visez », conseille Eric Yatrides. Les politiques de recrutement en la matière sont en principe clairement affichées par les employeurs : une simple visite sur le site « Carrières » de la société permet de découvrir si vous avez votre chance ou pas. N’hésitez pas non plus à vous abonner aux flux RSS et à mettre en place diverses alertes pour recevoir les dernières offres de stages.

Une fois quelques entreprises présélectionnées, vient le moment de vous pencher sur votre candidature. L’astuce est ici d’adapter votre CV en fonction des besoins de l’entreprise. Dans la lettre de motivation, rappelez bien les avantages de l’alternance pour l’employeur. Il vous reste ensuite à envoyer ces deux documents par mail à vos entreprises cibles.

 

Avril : je relance les entreprises

Vous n’avez toujours pas reçu de réponses suite à vos envois de candidatures ? C’est le moment de prouver votre persévérance en passant quelques coups de fil, ne serait-ce que pour vérifier que vos demandes ont bien été reçues et prises en compte.

Il est aussi encore temps d’envoyer de nouvelles candidatures. S’il est recommandé de s’y prendre le plus tôt possible, « c’est aussi pour se laisser le temps de se tromper », estime Eric Yatrides. Vous avez pu changer d’avis sur l’un de vos premiers choix, avoir découvert un autre employeur qui vous intéresse davantage ou encore décidé de vous orienter dans une autre branche… Gardez bien en tête qu’il n’est pas trop tard pour revoir vos critères et agir en conséquence.

 

Mai : je programme des entretiens d’embauche

« Un recrutement en alternance est très stratégique pour une entreprise, le processus est donc pris au sérieux, prévient Guillaume Ducellier. Il n’est pas rare qu’il y ait au moins deux entretiens : l’un avec un opérationnel, qui sera souvent le tuteur et évaluera la capacité du candidat à s’intégrer dans l’équipe, et l’autre avec les ressources humaines, qui ont une vision sur plus long terme. » Préparez-vous à défendre non seulement vos compétences et votre motivation, mais aussi votre projet professionnel, très important lorsqu’on s’engage dans une formation en alternance.

Sachez également que si les discussions salariales sont la plupart du temps limitées dans le cadre de l’alternance, vous pouvez en revanche profiter de l’entretien pour vous renseigner sur d’autres avantages. En effet, selon Guillaume Ducellier, « certains éléments annexes, comme les frais de transport ou les tickets restaurants peuvent être négociés. »

 

Juin : je signe mon contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

« Une fois que vous êtes accepté dans l’entreprise, l’école intervient pour la rédaction du contrat. C’est une étape administrative obligatoire qui définit les conditions tel que le rythme de l’alternance par exemple », explique Guillaume Ducellier. Il ne vous reste plus qu’à faire signer ce document à votre école et à l’entreprise, puis à y apposer votre propre paraphe. Et voilà… Vous pouvez partir en vacances l’esprit tranquille !

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

  • siva
    bonjour,
    je voulais savoir quels sont les avantages pour les employeurs qui recrute en alternance? sil vous plaît.

    Cordialement

    sivasini.

    Répondre

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique