Enquête: se former, pour quoi faire?

Publié par © Kelformation - Marion Senant le

40% des salariés français suivent ou ont l’intention de suivre une formation, d’après une étude de Kelly Services. Promotion interne? Reconversion? Opportunité dans une autre société? Les raisons sont multiples et varient selon les générations.

Cliquez ici pour agrandir l'infographie

La génération Y qu’on dit si « volatile » est en réalité la plus fidèle. C’est en tout cas ce que révèle l’enquête mondiale menée par Kelly Services, l’un des leaders mondiaux de solutions RH. Selon elle, 40% des jeunes Y veulent se former dans le but d’obtenir une promotion interne : ce sont les plus optimistes. Les Baby-Boomers, eux, ne sont que 25% ! Pour cette génération, la perspective de se reconvertir est la plus motivante. Ils sont 40% à envisager une formation dans le but de changer de métier, suivis de près par les salariés de la Génération X.

Au niveau global, les salariés français se montrent assez pessimistes vis-à-vis de leur entreprise. Ils sont 36% (toutes générations confondues) à envisager une formation dans le but d’obtenir une promotion interne. En Europe, ce pourcentage monte à 50% et il est de 65% environ en Amérique et en Asie-Pacifique !

 

Langues, informatique et leadership : le trio de tête des compétences à développer

La pratique professionnelle reste le meilleur moyen d’acquérir de nouvelles compétences, pour 67% des salariés interrogés en France, juste devant la formation continue. Les techniques plus « expérimentales », comme le partage de poste, le tutorat et l’affectation par rotation, ne remportent pas leurs suffrages. Dans l’ensemble, ils portent un jugement mitigé que les formations internes dispensées par leurs employeurs, puisqu’ils ne sont que 42% à estimer qu’elles leur permettent d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Ces compétences à développer sont principalement les langues, 65% des salariés interrogés dans le monde. Les compétences techniques (systèmes, logiciel et informatique) sont plébiscités par plus de la moitié d’entre eux. En troisième position, on trouve les compétences de leadership et de prise d’initiative : 4 salariés sur 10 estiment qu’il s’agit de compétences qu’ils doivent développer.

 

Enquête internationale sur le monde du travail réalisée chaque année par Kelly Services. Près de 122.000 répondants dans les zones Amériques, Asie-Pacifique et Europe-Moyen Orient-Afrique et plus de 14 000 en France.).

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique