Anglais : êtes-vous fait pour le e-learning ?

Publié par Agnès Wojciechowicz © Kelformation le

Accessible de partout et à n’importe quelle heure, les formations en anglais à distance sont pratiques. Elles présentent également l’avantage d’être moins onéreuses que les formules en face à face. Pour autant, elles sont déconseillées à certains. Gros plan sur leurs objectifs et le public auquel elles sont destinées.

Qui peut apprendre l’anglais en e.learning ?

S’agissant des résultats, « la formation en ligne permettra à un débutant d’apprendre les bases de l’anglais seul ou donnera la possibilité de perfectionner ses connaissances linguistiques à une personne déjà à l’aise », explique Marie Cousin. Restez réaliste : en partant de rien, vous ne deviendrez pas bilingue en six mois. En revanche, vous pourrez comprendre un mail contenant des informations simples ou tenir une conversation basique. Vous pouvez également pousser vos ambitions plus loin, en approfondissant une compétence linguistique en particulier : améliorer votre lexique professionnel, perfectionner votre compréhension orale, parfaire votre écrit…

Découvrez toutes les formations à l'anglais en e-learning

1. Maîtriser l’outil informatique

« Le e-learning s’adresse à tout type de profils, estime Shannon Day, consultante en formation chez Télélangues. Mais une connaissance de l’outil informatique est indispensable. Si celle-ci est naturelle pour les jeunes générations, elle ne l’est pas forcément pour une personne plus âgée. »

2. Savoir travailler seul

« L’élève doit aimer travailler seul. La formule est plutôt réservée aux profils autodidactes, ajoute Marie Cousin, directrice littéraire d’Assimil. Si une personne éprouve le besoin d’être guidée au cours de sa formation, mieux vaut alors qu’elle se dirige vers une formation classique. »

3. Etre rigoureux et motivé

Une grosse motivation est tout aussi indispensable si vous voulez éviter de décrocher en cours de route. « C’est un apprentissage qui ne s’accomplit pas sans fournir un travail personnel régulier : pour que la formation soit efficace, il faut donc avoir un objectif personnel ou professionnel », note Shannon Day.

4. Ne pas attendre des résultats immédiats

Si le e-learning concerne un large public, il est à déconseiller dans certains cas. Shannon Day considère ainsi qu’« un professionnel qui souhaite orienter sa carrière à l’international ou prépare une expatriation devra plutôt choisir un cursus intensif en face à face », afin d’être opérationnel plus vite.

5. Se donner des objectifs intermédiaires

Shannon Day rappelle qu’« il est essentiel que la solution soit adaptée aux objectifs de l’apprenant. » Disponible partout dans le monde, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, la solution e-learning vous permettra d’avancer à votre rythme. Toutefois, « il est recommandé d’avoir un programme comprenant des petites étapes à franchir au cours de son apprentissage, pour acquérir un ensemble de compétences en fin de cursus », confirme Shannon Day.

6. Pratiquer la langue en dehors des temps de formation

Enfin « pour que le e-learning porte ses fruits, l’apprenant doit se créer des situations d’utilisation de la langue en dehors de la formule pour la pratiquer dans des contextes authentiques : regarder un film en version originale, lire des livres anglais, parler avec des anglophones », conclut Shannon Day. 

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les fiches métiers

Les dernières brèves

Dans la même rubrique