Comment demander une formation à son boss?

Publié par Xavier Thierry © Kelformation le

Vous avez trouvé une formation qui vous intéresse. Maintenant, il faut obtenir l’aval de votre supérieur. Quand formuler votre demande ? Quels arguments utiliser ? Voici les questions à se poser avant d’en parler à votre employeur.

Vous avez trouvé la formation qu’il vous faut et vous êtes impatient de démarrer les cours. Mais avant cela, il faut passer quelques étapes. Vous devrez notamment convaincre votre employeur, qui peut s’opposer à votre projet.. Votre demande dans le cadre du Droit individuel à la formation (Dif), un compteur de maximum 120 heures alimenté annuellement, peut être refusée sans justification. Votre boss peut aussi décider de ne pas vous laisser quitter l’entreprise pendant votre Congé individuel formation (Cif), un temps réservé aux formations longues. Il faut donc se montrer persuasif.

Quand et comment faire sa demande ?

Il existe un moment privilégié pour effectuer sa demande : l’entretien annuel individualisé. Vous pouvez alors discuter de vos projets et de votre avenir dans l’entreprise. Votre supérieur sera plus ouvert à la discussion qu’en plein rush. Il est aussi possible d’exprimer ses envies à d’autres moments. « Lorsque l’entreprise connaît une tempête ou se trouve en phase de restructuration, l’employeur est plus enclin à accepter les projets personnels des salariés », estime Georges Quelin, conseiller à Agefos PME. Le spécialiste préconise aussi de jouer sur l’incertitude qui règne autour de l’avenir du Dif. Ce dispositif va disparaître l’an prochain et les entreprises pourraient chercher à solder les comptes dans les mois à venir.

Une fois le bon moment trouvé pour en parler, comment fait-on ? « Il faut formuler sa demande systématiquement par lettre recommandée avec accusé de réception », indique Sandrine Helias-Péan, de CSP formation. L’employeur doit alors vous répondre dans un délai de trente jours.

Quels arguments utiliser ?

Si vous envisagez une formation directement liée à votre poste de travail dans l’entreprise, votre employeur trouvera rapidement son intérêt. « C’est du gagnant-gagnant. L’objectif est d’être opérationnel à la sortie de votre formation et ainsi de contribuer à l’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise », indique Laurent Muscat, conseiller à Uniformation. Jérôme*, graphiste dans un quotidien parisien, a par exemple obtenu une formation de webdesigner de six mois dans le cadre d’un Cif. « Lorsque je leur ai fait part de mon projet, ils étaient étonnés car ils n’avaient jamais eu affaire à ce type de demande. Mais ils ont compris que mes futures compétences pourraient servir le journal », indique-t-il.

Comment convaincre si je suis en reconversion ?

Dans le cas d’une reconversion, l’employeur ne verra pas immédiatement son intérêt à vous laisser partir en formation. Mais si vous expliquez que vous avez fait le tour de votre métier et avez l’envie de quitter l’entreprise, que gagnerait-il à garder un salarié démotivé ?  « L’employeur peut comprendre qu’après quinze à vingt ans au même poste, se réorienter permet d’éviter d’être blasé », estime Laurent Muscat. Par ailleurs, n’oubliez pas que dans le cadre du Cif, le dispositif le plus souvent utilisé pour les reconversions, la loi est du côté du salarié : l’employeur ne peut refuser qu’une seule fois que vous vous absentiez de l’entreprise. Lorsque vous renouvelez votre demande dans un délai de neuf mois après un veto, il ne peut plus vous empêcher de mener votre projet.

Et si ma formation est longue ?

Pas toujours simple de s’engager dans une formation longue. Il faut convaincre votre employeur que votre absence ne sera pas préjudiciable. Si vous n’y parvenez pas, pourquoi ne pas envisager une formation à temps partiel ? Il faut ensuite que votre dossier soit accepté par votre organisme collecteur. « Les financements sont devenus difficiles et réservés en priorité aux salariés peu qualifiés», prévient Georges Quellin. Jérôme a par exemple fait face au refus de son Opca dans un premier temps. Après un recours, celui-ci a accepté. Le graphiste a dû patienter six mois pour obtenir ce feu vert. « L’attente peut aller jusquà un ou deux ans », prévient Laurent Muscat.

Ma formation est chère, comment l’annoncer ?

Voilà un faux problème. Du moins, pour vous et votre employeur. De nombreux patrons croient que lorsqu’un salarié effectue une demande, ils vont devoir mettre la main à la poche. Mais pas du tout. « Dans le cadre du Cif, votre contrat de travail est suspendu le temps de la formation », indique Laurent Muscat. Le salaire est alors pris en charge par l’organisme collecteur. Seul le Dif peut engendrer un surcoût pour l’employeur : lorsque vos cours se déroulent en dehors de votre temps de travail, l’employeur est tenu de vous verser 50% de votre salaire net par heure de formation.

* :le prénom a été modifié

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

  • renaudeau frederic
    Bonjour

    je suis chauffeur livreur depuis pres de 10 ans j aimerais demander une formation de responsable qualite dans le domaine du transport .

    Comment dois je faire?

    et quand lui demander? et a qui envoyer ma demande?

    Répondre

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique