« Grâce à ma qualification de surveillante de baignade, je trouve toujours du travail »

Publié par propos recueillis par Benjamin Dusaussoy © Kelformation le

Anouck Blanquart a obtenu son BAFA il y a 7 ans. Grâce à ce diplôme et à sa qualification de surveillant de baignade, la jeune femme n'a jamais rencontré de difficultés pour trouver un job.

Après la formation générale pour le BAFA, j'ai effectué mon stage pratique en séjour adapté avec des adolescents pendant un mois. Nous nous sommes occupés, en binôme avec un autre animateur, d'un groupe de huit ados souffrant de handicap léger.

J'ai poursuivi en passant ma qualification de surveillant de baignade lors de la session d'approfondissement. Cette qualification est très recherchée et donc très utile pour ceux qui souhaitent partir en séjour de vacances plutôt que de rester en accueil de loisirs. J'ai été surveillant de baignade pendant plusieurs étés dans des centres de vacances et je n'ai jamais rencontré de difficultés à trouver un job.

Grâce au BAFA, j'ai également été animatrice pendant des séjours de vacances, adaptés ou non, pour des enfants et des ados. J'ai également travaillé comme assistante sanitaire ainsi qu'en accueil de loisirs en animation les mercredis et pendant les vacances. Au départ, je voulais être éducatrice spécialisée mais je ne connaissais pas les filières de l'animation socioculturelle.

Aujourd'hui, je suis en train de passer le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) avec la fondation Leo Lagrange et je travaille toute l'année dans l'animation. Le BAFA est une plus-value indéniable sur un CV dans ce secteur.

 Dans le même dossier : 

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique