Quel CAP viser en VAE ?

Publié par © Kelformation – Agnès Wojciechowicz le

La Validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de transformer un parcours professionnel en diplôme, le premier étant le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Voici cinq cursus vers lesquels s’orienter en fonction de ses acquis.

CAP Esthétique, cosmétique, parfumerie

Sans être certifiée, vous travaillez actuellement comme esthéticienne, manucure, vendeuse en parfumerie ou conseillère beauté ? Ce CAP est fait pour vous. « Il s’adresse aux personnes qui n’ont pas de bagage scolaire et qui peuvent justifier de 36 mois d’activité continue ou pas dans le secteur de l’esthétique », indique Sophie Klapholz, directrice de VAE Conseil. Vous pouvez avoir cumulé ces trois années dans une parfumerie, un institut de beauté, un centre de bien-être, une entreprise de distribution de produits cosmétiques ou même à domicile.

Vous devez maîtriser les différents appareils et techniques cosmétiques, tout en sachant réaliser des soins tels que l’épilation, les UV, le maquillage. Pour pouvoir décrocher ce CAP en VAE, l’accueil et le conseil au client en matière de prestations esthétiques ou de produits de beauté doivent également faire partie de vos activités récurrentes.

Découvrez les offres de formations pour le CAP Esthétique

 

CAP Coiffure

Second secteur de l’artisanat en France en nombre d’entreprises, la coiffure est porteuse en termes d’emplois. Même si la filière est ouverte, son CAP reste un sésame indispensable à la pratique du métier. « Les personnes qui nous en font la demande sont généralement des salariés ayant une bonne expérience en coiffure et qui souhaitent se mettre à leur compte en reprenant une affaire », explique Dominique Despins-Meunier, conseillère au GRETA de l’Indre.

Si les candidats au CAP sont majoritairement issus de salons de coiffure ou d’instituts de beauté, certains d’entre eux exercent leur métier au sein de centre de vacances, dans le milieu de la mode ou dans une entreprise de production ou de distribution de soins capillaires. Hygiène, coupe, mise en forme, coloration, conseil personnalisé, gestion du stock et des produits sont autant d’activités professionnelles que le candidat à la VAE aura effectuées pour obtenir ce CAP.

Découvrez les offres de formation en CAP Coiffure

CAP Petite enfance

« C’est le CAP pour lequel on reçoit le plus grand nombre de demandes, constate Jean-Marie Cosson, conseiller VAE au DAVA de Nantes. Le plus souvent, elles proviennent d’assistantes maternelles qui, du fait de la nouvelle législation, ont déjà suivi une formation obligatoire correspondant à la première unité du CAP et qui n’ont plus qu’à valider la seconde pour pouvoir décrocher leur certification. »

Que ce soit dans le public ou le privé, il faut pouvoir justifier d’une expérience de prise en charge d’enfants en bas âge. « Les personnes que nous recevons travaillent en crèche, en école maternelle ou à domicile auprès d’enfants âgés de 0 à 6 ans, explique Béatrice Roland, coordonnatrice du Greta Audomarois. Et si leur temps de travail ne doit pas nécessairement être de 35h par semaine pour obtenir leur CAP, elles doivent toutefois avoir accompli des activités liées aux besoins fondamentaux de l’enfant telles que le soin, l'éveil, l'entretien du cadre de vie, la sécurité et l'alimentation. »

Découvrez les offres de formation en CAP Petite Enfance

 

CAP Conduite des systèmes industriels

Les ouvriers de production peuvent opter pour ce cursus, quel que soit le secteur industriel qui les emploie. Le diplôme est en effet assorti de six spécialisations : production et transformation des métaux, fabrication et assemblage, produits agroalimentaires, industries textiles, industries du papier et des cartons.

« Les ouvriers qui détiennent ce CAP, sont au bout de la ligne de la production, programment et surveillent la ligne de fabrication en suivant les consignes d’un supérieur », ajoute Jean-Marie Cosson. Savoir régler une machine, lancer la production et en maintenir le flux, enregistrer les données relatives à la traçabilité du produit, effectuer une maintenance sommaire des appareils sont autant de compétences techniques exigées pour décrocher cette certification.

Découvrez les offres de formation en CAP Conduite des systèmes industriels

 

CAP Boucher

Ceux qui décrochent ce CAP par la VAE occupent, en général, un poste de boucher, de préparateur, d’ouvrier professionnel de fabrication dans une boucherie-charcuterie, la grande distribution, un atelier de transformation, la filière agroalimentaire ou encore la restauration collective.

« Les candidats qui se présentent sont parfois des personnes ayant acquis les techniques en suivant la formation initiale sans aller jusqu’à l’obtention du diplôme, note Jean-Marie Cosson. Ce sont plus fréquemment des seconds qui veulent reprendre un fond de commerce et se mettre à leur compte. » Le savoir-faire qu’il faudra démontrer passe par la capacité à vérifier et à suivre la traçabilité des produits, à juger de leur qualité, à savoir les transformer et à utiliser, pour cela, le matériel approprié.

Découvrez les offres de formation en CAP Boucherie

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique