Un bilan de compétences peut-il donner un second souffle à ma carrière ?

Publié par Agnès Wojciechowicz © Kelformation le

Votre carrière fait du surplace ? Vous souhaitez changer de voie professionnelle ? Le bilan de compétences est fait pour vous. Sans pour autant faire de miracle, il peut vous aider à réorienter votre parcours. Deux experts vous expliquent comment.

« Le bilan de compétences n’est pas magique, prévient Thierry Gourmaud, de l’équipe d’orientation spécialisée chez Pôle emploi. En revanche, il peut vous aider à trouver une solution professionnelle mobilisable. » Accessible quels que soient votre âge et vos années d’expérience, son objectif est de définir des pistes adaptées au marché du travail.

Si vous êtes dans l’urgence, « le bilan vous donnera une idée plus claire de ce vers quoi vous pourriez vous diriger », précise Thierry Gourmaud. Mais il peut aussi être utilisé pour vous aider à faire un point à mi-parcours et ouvrir des pistes. Après leur bilan, les salariés décident parfois de rester là où ils sont, comme l’a observé Laure Baradat, psychologue du travail : « à 45 ans, les gens n’ont pas toujours envie de redevenir des débutants. Ils choisissent plutôt la mobilité interne. » Le bilan peut également vous faire prendre conscience qu’au final, vous êtes bien où vous êtes.

Découvrir les offres de bilans de compétences

Des tests pour déterminer vos atouts

Le bilan de compétences débute par un échange avec l’accompagnateur ou le consultant. « Ce face à face autour du parcours de la personne est le premier outil qui va nous permettre d’évaluer ses atouts », indique Thierry Gourmaud. « Nous allons tout d’abord déterminer ce qui caractérise la personne, ses expériences, ses aptitudes, sa motivation, et les contraintes auxquelles elle souhaite échapper et mettre en adéquation ce qu’elle sait faire avec des compétences métiers », ajoute Laure Baradat.

Votre référent va ensuite utiliser une série de tests pour évaluer les compétences transférables sur un autre poste : questionnaires d’auto-évaluation, tests psychologiques, psychotechniques… « Chez un salarié qui veut se réorienter pour devenir dessinateur en bâtiment, nous allons déterminer ses compétences en raisonnement logique, en perception spatiale, en mathématiques », illustre Thierry Gourmaud.

Des pistes professionnelles à exploiter

Rater une évaluation ne remettra pas en cause vos désirs de changement de carrière. « Les tests servent principalement à mesurer les capacités d’une personne et à la diriger éventuellement vers un axe de formation », confirme Thierry Gourmaud. Ces deux étapes vont servir à dresser une liste de voies professionnelles qui pourraient vous correspondre. Vous serez amené à creuser ces pistes par le biais de petites enquêtes auprès des professionnels du métier ou des centres de formation, afin de prendre pleinement conscience de la réalité des options retenues.

En fin de course, vous repartirez avec un document de synthèse du travail effectué, pouvant être utile pour présenter votre projet professionnel à un centre de formation, à votre employeur ou encore à un recruteur potentiel en cas de reconversion. « C’est un dispositif qui a une utilisation sociale forte, estime Thierry Gourmaud. Il est un accès au rebond professionnel non pas dans l’idéal, mais dans le réel. »

Commentaires

Tous les champs sont obligatoires.


Vos réactions

Pas de commentaire

Publicité

Les dernières brèves

Dans la même rubrique