En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche de formation, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus/paramétrer

Capgemini Institut

Comprendre les Tendances de l’Informatique et du Numérique

Certification / expertise

21 heure(s)

2685 € HT

Organisme privé de formation continue

Consultez le site de l'organisme

Objectifs

L’innovation et les technologies du numérique sont au coeur de la transformation numérique, certaines sont disruptives, mais toutes impactent les DSI dans ce qu’elles font et la façon dont elles le font, leur organisation et leur écosystème.

De plus, toutes n’ont pas le même poids et – au-delà du buzz – des technologies comme le Big Data, l’IA, l’IoT, le Cloud, les Containers et la Blockchain, certains concepts comme les développements agiles, DevOps et les microservices sans oublier la règlementation avec le RGPD et le droit à la déconnexion sont au coeur de cette transformation.

Tous les domaines, tous les concepts, leurs enjeux, leurs évolutions sont passés en revue, mis en perspective et expliqués avec rigueur, sans détails superflus.

Public visé

  • Responsables de systèmes d’information.
  • Chefs de projet.
  • Ingénieurs d’études.
  • Consultants.
  • Ingénieurs commerciaux de l’industrie informatique.
  • Décideurs qu’ils soient informaticiens ou non.

Programme

Une rupture majeure est en cours :
  • Quelques chiffres pour une mise en perspective.
  • Du capitalisme industriel au capitalisme cognitif.
  • Tout est sur le Net et ça change tout !
  • Long Tail et chaîne de valeur, vers une Ubérisation de l’économie.
  • Crowdsourcing et microtasking changent le travail.
  • Du centré-produit au centré-client puis au centrérelation.
  • La DSI entre création de valeur, gestion de risques et maîtrise de la complexité et de l’investissement.
Les réseaux :
  • Opérateurs, du monopole à l’oligopole.
  • La neutralité du Net, poids des GAFAM.
  • Bientôt la 5G. Quand ? Pour quels usages ?
  • Réseaux MESH l’internet participatif et le D2D.
  • IPv6 : Pénurie d’adresses et gestion de la QoS.
  • Internet Of Everything IoE pour connecter, personnes, objets, processus, etc.
  • Quels réseaux avec quels acteurs pour les IoT : SIGFOX ? la LoRa Alliance ?
  • Fog Networking, smart edge ou edge computing pour soulager le réseau.
  • Virtualisation des réseaux : SDN, NV et NFV, OpenFlow. OPNFV.
Internet :
  • Entre web marchand, social et ludique, une grille de lecture du Net.
  • Les Apps conversationnelles et les invisibles apps.
  • Le Messaging as a Platform et les Single Page Applications.
  • Réseaux sociaux, du social à l’économique.
  • Tracking, monétisation, Real Time Binding (RTB) et réaction des internautes.
  • Qu’est-ce que le marketing social ? Comment influencer les influenceurs ? Poids de l’UGC.
  • Web sémantique, un CMS mondial.
Les grands virages technologiques :
  • La puissance par watt, SoC, TDP, nanoneurones et nanotubes de graphène.
  • Ordinateur quantique, la course aux Qbits.
  • Des processeurs neuromorphiques pour l’IA : Apple A11, Huawei NPU, IBM TrueNorth, Loihi d’Intel, TPU de Google.
  • GPU versus FPGA, puissance brute versus puces programmables.
  • Des IHM tactile, parole, gestuel, cerveau-machine.
  • Réalité virtuelle, augmentée, holographie et écrans volumétriques.
  • Les jumeaux numériques pour mieux comprendre et anticiper.
  • Impression 3D et 4D, scannérisation 3D, impact sur la conception, la production et la logistique.
Internet des objets :
  • Des objets connectés pour tout mesurer mais aussi pour interagir :
    • Grand public : Personnels, santé, loisirs, domotique, transport.
    • Entreprise : De l’étiquette au robot en passant par le drone et le robot logiciel (Bot).
  • Quel marché pour les IoT ? Quels modèles économiques pour les startups ? Les entreprises ?
  • Objets connectés et industry 4.0, quelle réalité ?
  • La sécurisation des objets est critique, où en est-on ? Quels protocoles ? Quelles techniques ?
  • Multiplication des applications & intégration par les entreprises : Production, logistique, offre au client final.
  • Passer de l’internet des objets à l’internet des services.
Poste de travail et Infrastructure :
  • Smartphone, tablette, phablette, « Hybride», quel terminal ? Terminal vs application, terminal & mobilité.
  • Le Digital workplace pour unifier l’expérience utilisateur.
  • Le Cloud desktop (DaaS) pour l’espace de travail dans le Cloud.
  • Le smart workspace un espace intelligent pour travailleur autonome.
  • Distributed Micro Edge Data centers pour quels usages ?
  • Virtualisation Vmware, Hyperconvergence et SDDC.
  • Les architectures composables, la fin du Best of breed ?
  • Les conteneurs (Docker), les orchestrateurs (Kubernetes, Swarn, etc.) et les micro-os (CoreOS, Atomic,etc).
Cloud Computing :
  • Les Cloud Management Plateform (CMP) pour administrer le multi-Cloud et les Clouds hybrides.
  • Une offre de service qui ne cesse de s’enrichir :
    • L’accélération matériel as a service.
    • Containers (CaaS).
    • Backend (BaaS) et Mobile Backend (MBaaS) pour des services applicatifs de base.
    • Fonctions (FaaS) pour un Cloud ServerLess.
    • L’intégration de plateformes (iPaaS).
  • Quel rôle pour la DSI ? Quels impacts sur les ressources humaines ? Sur l’organisation ?
Sécurité et confidentialité :
  • Le chiffrage homomorphe, une solution pour le Cloud ?
  • La propagation quantique de clés (CVQD), une réalité à toute épreuve.
  • Le chiffrage post quantique pour résister aux futurs ordinateurs quantiques.
  • Signature électronique, tiers de confiance et certificats, HEC versus SE pour le paiement sans contact.
  • Security Operation Center (SOC) et Computer Emergency Response Team (CERT) pour une approche systémique.
  • Le Deceptive security pour leurrer les attaques.
  • De la gestion à la fédération des identités. (SSO,OpenID, SAML, OAuth), IDaaS.
  • Hacking as a Service (HaaS) est-Il une tendance ?
Architectures et développements :
  • Les langages (Java, Ceylon, Python, Ruby) et scripts (PHP, JavaScript, Dart, Lua).
  • Les promesses du No-Code/Low-Code.
  • Programmation du terminal : Mashup et RWD, RIA, RDA et PWA.
  • L’architecture microservices, WOA/REST. SOAP versus REST.
  • Le software craftsmanship et le fail fast pour une approche différente.
  • Devops et méthodes agiles, intégrité versus agilité, pourquoi une DSI bi-modale ?
  • Le lean start-up et le MVP (minimum viable product) pour encore plus d’agilité.
  • L’ API management (APIM) pour la publication et le partage des API entre le Cloud et le « on premise ».
Big Data :
  • Nouveaux paradigmes et nouvelles architectures pour un déluge de données (structurée, nonstructurée, tweet, image, voix, GPS, etc).
  • Big data ou Smart Data ? Données chaudes ou données froides ? Temps réel ou traitement différé ?
  • Poids du Context brokering et des data brokers.
  • Les défis : L’Open Data, la confidentialité et les compétences (« Data scientist » et « Chief Data Officer »).
  • Data Lake, Data Hub et Data Lab pour harmoniser et préparer les données.
  • Stockage distribué HDFS et SGBD HBase, Cassandra, Neo4j, etc. Manipulation des données (MapReduce, Spark, Pig, Hive).
  • Poids des logiciels de visualisation (Dataviz) : Qliktech, Tableau, etc.
  • Le personnal analytic enfant du quantified self.
Intelligence Artificielle :
  • De l’analyse à la prédiction, possibilités et limites de l’IA (diagnostic médical, voiture autonome, PredPol).
  • L’approche paramétrique : Moteurs de règle, logique floue, probabilités bayésiennes, les BRMS.
  • L’approche par apprentissage : Le « machine Learning » et ses algorithmes d’apprentissage supervisé, non supervisé, profond.
  • Réseaux neuronaux, convolutifs et récurrents, une IA très efficace pour quels usages ?
  • Des Assistant personnels virtuels de plus en plus intelligents (Alexa d’Amazon, Duplex de Google), jusqu’où ?
  • Avec de plus en plus de chabots et l’arrivée du SEO vocal, où en est le traitement automatique du langage naturel ?
  • L’IA est une technologie pervasive, quels seront ses impacts sur la santé, le travail, la finance, les transports ?
  • L’informatique affective vers les robots sociaux pour soigner, tenir compagnie ou éduquer.
  • L’IA interpelle le droit commercial, le droit des assurances, mais aussi l’application du droit avec les Legal tech, la justice prédictive, les bots avocats.
La BlockChain :
  • 3 technologies déjà anciennes : Les réseaux P2P, la cryptographie, les arbres de Merkle.
  • Bitcoin : La première implémentation, qu’en est-il aujourd’hui ? l’arbre qui cache la forêt ?
  • De la confiance en un tiers à la confiance dans le système c’est la hashocracy, quelles conséquences ?
  • Des smart contracts et des organisations autonomes distribuées (DAO) pour quoi faire ?
  • Les cryptomonnaies, l’immutabilité, les contrats intelligents, les DAO : Qu’est-ce que ça change ? Pour qui ?
  • Les blockChains privées, communautaires et publiques, la BlockChain as a Service.
Le cadre juridique :
  • EN 2015 le Digital Single Market (DSM) de l’UE pose le cadre général qui se décline en 3 grands volets :
    • Le RGPD pour la protection des données personnelles.
    • La directive e-Privacy sur la confidentialité des échanges et la protection du terminal.
    • Le paquet télécom pour le haut-débit et réguler la concurrence entre telcos et OTT.
  • En 2016 la loi sur la modernisation du dialogue social pose le droit à la déconnexion et précise le télétravail.
  • La loi pour la république numérique de 2016 modernise la loi informatique et liberté de 1978.
  • Quels impacts et quelles conséquences pour les entreprises ?
  • Quel statut pour les objets numériques tels que les emails, SMS, messages vocaux et autres chats ?
Entreprise digitale :
  • Création de valeur et ROI. Intégrer l’innovation. Gérer « temps court » et « temps long ».
  • Innovation et disruption, de quelle innovation parle-t-on ?
  • Taxonomie et ontologie management pour quels usages ?
  • Les réseaux sociaux d’entreprise pour quoi faire ? Typologie.
  • « Mobiquité », bureau virtuel, télétravail, quelles évolutions ?
  • Évolution des métiers : Chief Digital Officer, Data scientist, SEO, Community manager, etc.
  • Comment devenir le Revendeur à Valeur Ajoutée (RVA) préféré de ses directions métiers ?
 

La formation "Comprendre les Tendances de l’Informatique et du Numérique" vous intéresse ?

Recevez gratuitement le programme de la formation par Capgemini Institut.

J'accepte que mes coordonnées soient transmises à Capgemini Institut afin que je puisse recevoir le programme complet de la formation.

Les prochaines sessions

À Paris

Du 08/10/2018 au 10/10/2018

Du 07/11/2018 au 09/11/2018

Du 10/12/2018 au 12/12/2018

Centre

Capgemini Institut
24, rue du Gouverneur Général Eboué
92136 Issy les moulineaux cedex


Les internautes qui ont consulté cette annonce ont aussi consulté:

En résumé

Objectif

Certification / expertise

Durée

21 heure(s)

Coût

2685 € HT

Modes d'enseignement

En école ou centre de formation

Posez une question à notre responsable pédagogique

Recevez des formations similaires

Kelformation vous suggère des formations qui vous correspondent.

Inscrivez-vous et recevez directement les annonces par mail.