CAPGEMINI INSTITUT

L’entreprise autonome, au-delà de la transformation digitale

Certification / expertise

14 heure(s)

2005 € HT

Organisme privé de formation continue

Consultez le site de l'organisme

Objectifs

  • Étudier la mise en oeuvre massive de l’automatisation dans les processus d’entreprise.
  • Comprendre l’architecture d’entreprise d’une Entreprise autonome et s’en inspirer pour digitaliser sa propre entreprise.
  • Découvrir l’architecture du système d’information des Entreprises Autonomes et les outils utilisés.
  • Voir fonctionner une entreprise autonome de démonstration et sa constitution technique.
  • Étudier les cas de quelques entreprises autonomes et leurs facteurs de succès.
  • Développer la vision pour votre entreprise. Par où commencer son projet d’autonomisation de votre entreprise.

Public visé

  • Chief Digital Officer.
  • DSI et leurs collaborateurs directs.
  • Maîtrises d’ouvrage.

Programme

Perspectives sur l’automatisation :

Les déclencheurs :

  • La transformation digitale, en version ultime.
  • Les GAFAM.
  • Les entreprises exponentielles, sans assets physiques.
  • Le report des saisies vers les clients finaux (agence de voyage, banque en ligne, caisse automatique, McDonald, etc.).
  • Les métiers bouleversés à moyen terme : Transport, utilities, santé, agriculture, industrie, etc.
  • Le “digital labour” : Mechanical turk, Malt, foulefactory, etc.
  • Modèle économique de l’automatisation.
  • Exemples marquants dans l’économie réelle : Uber, FoxConn, Xerox, N26.
  • Illustrations dans des entreprises françaises.
Vision cible : Un monde sans emploi ?
  • Vision prospective : Le rôle ou absence de l’humain dans l’Entreprise Autonome.
  • La transformation sociétale issue de l’entreprise autonome.
  • Vision et impact macroéconomique.
  • Vitesse de la transformation.
  • Exemples de visions d’experts connus.
Les pratiques fondamentales :
  • Si vous faites un “copier/coller”, vous avez un problème.
  • La paresse comme valeur reine.
  • Les pratiques libertariennes : Ask for forgiveness, not for permission.
  • Ultralibéralisme et logique de compétitivité.
  • Des externalités positives : Mise à disposition des données auprès des villes.
  • Le bilan énergétique.
  • La frugalité et l’efficience numérique.
  • L’information omni-disponible.
Le rôle et les perspectives de l’Intelligence Artificielle :
  • Qu'est-ce que l'IA peut vraiment remplacer ?
  • Apprentissage supervisé et non supervisé.
  • Le NLP (Natural Language Processing) et ses perspectives.
  • Les technologies d’automatisation en cours de recherche.
  • L’informatique cognitive.
  • Exemples d’utilisation actuelle.
Les nouveaux enablers :
  • Intégrer le legacy rapidement : La Robotic Process Automation (RPA).
  • Traiter facilement des données volumineuses : Le stockage et le traitement massif des données avec big data.
  • Créer des systèmes réactifs aux demandes clients : Le temps réel et les architectures réactives.
  • Sous-traiter la complexité technique : Le Cloud managé SaaS/PaaS.
  • Réaliser des applications logicielles spécifiques avec très peu de code : Le Low-Code.
  • Déployer les contrats électroniques (en P2M et M2M) : La blockchain (smart contracts et paiements automatisés).
  • Connecter l’entreprise au monde physique de capteurs et d’actionneurs : L’IoT et les capteurs.
  • Prévoir, ajuster et valider les modèles business et de processus : La simulation en temps réel, le “What if”.
  • Prévoir l’avenir : Le filtrage numérique et les estimateurs.
  • Véhiculer des données à coût quasi nul : Le SDWAN et SDN.
  • Illustration par des démonstrations de produits et usages.

Les concepts de l'entreprise autonome :

Le retour aux processus :

  • Modèle en 3 couches de processus.
  • Le processus s'affranchit de l'organisation et des hommes (Bounded context).
  • Transformation de l’organisation et des rôles (entre autres de la DSI).
  • La fin du Bounded context.
  • Automatisation des travaux simples et complexes.
Modélisation des processus :
  • Modélisation des processus.
  • Le BPM et la chorégraphie des services en compétition.
  • BPMN2 et les moteurs modernes de BPA.
  • Simulation des processus.
  • Outils de modélisation et d’exécution : Bonitasoft, Activiti, Camunda, Zeebe.
  • Outils de simulation des processus.
Le niveau stratégie :
  • La comparaison des résultats de l’entreprise à ses objectifs stratégiques.
  • Les outils de modélisation de la stratégie et exemple dans le domaine de la santé et du transport.
  • Les tableaux de bord stratégiques.
Le niveau Business model :
  • Les business canvas automatisés.
  • Simulateurs de modèles économique et réglages des processus dépendants.
  • Prévisions des résultats et des capacités.
  • Injection de facteurs exogènes (météo, aléas, risque de change…) et “plan B”.
Le niveau Opération :
  • Les processus producteurs.
  • Interaction avec le monde réel.
  • Activités ne pouvant pas se passer de l’humain.
  • Supervision de l’IA dans les processus de production.
  • Organisation des opérations.
  • Transition progressive vers l’automatisation.
Process mining :
  • Principes et domaine d’application.
  • Usage comme chemin de progrès.
  • Instrumentation du SI.
  • Exemple d’implémentation : Célonis, etc.
Processus dans des “Bounded contexts” :
  • Notion de domaine périmétré.
  • Notion de plateforme et confrontation au concept de l’entreprise autonome.
  • Automatisation de la recherche de business models (insightmaker.com).
  • Automatisation du marketing.
  • Automatisation des opérations.
  • Automatisation de la RH (recrutement, gestion des talents, de la formation).
  • CRM : salesforce.com, magento, etc.
  • Finance : vosfactures.fr, Sage, etc.
  • Logistique : Inventaire, Préparation, Expéditions, Transport, tracking, etc.
  • Exemples marquants : Management automatisé chez Uber, etc.
Les réglages des processus par rétroaction :
  • Principe de la boucle de rétroaction : Automated lean-startup.
  • Principe réglages : Synchrones, asynchrones (sur événements).
  • Variables prises en compte pour le feed-back (KPI, statistiques, seuils, algorithmiques, filtres numériques…).
  • Exemples pratiques dans la vente et la RH.

Architecture du SI : Des entreprises autonomes :

Architecture générale et fonctionnelle :

  • Architecture générale de l'entreprise autonome.
  • Les processus et leurs relations.
  • Transformation des domaines métier en processus.
  • Données et interopérabilité.
Architecture applicative :
  • Les 6 domaines applicatifs : Frontaux, moteurs de processus, échanges, services, dispatching, data management et Data Lake.
  • Les ERPs, le legacy et leur intégration dans l’Entreprise Autonome.
  • L’intégration de mesh de services dans l’Entreprise Autonome.
  • Utilisation de l’IA dans les architectures logicielles traditionnelles.
  • Artificial Intelligence as a Service : Exemple Google AutoML.
  • Utilisation non conventionnelle de l’IA (décisions floues).
  • Les enjeux et l’architecture de sécurité.
Fonctions Cloud élémentaires :
  • Micro-services et processus.
  • Agrégation de services.
  • Services orientés API.
  • Exemple du paiement avec Stripe, AliPay, ou Gocardless.
Architecture technique générale :
  • Les architectures multi-Cloud : Patterns d’intégration multi-Clouds.
  • Le réseau.
  • La continuité de service.
  • L’élasticité des capacités.
  • Mouvement du code vers les données.
Integration as a Service :
  • Services haut (logique métier) et bas niveau (transport).
  • Placement dans l’architecture. Avantages et inconvénients.
  • Outils : Zapier, Moskitos, Solace, IFTTT, eventador.io.
Les solutions Low-Code :
  • La productivité du développement des applications spécifiques.
  • Les accélérateurs disponibles : L’agile, le test, les composants...
  • Typologie des applications et technologies mises en oeuvre en Low-code.
  • Les plateformes : Simplicité, Microsoft PowerApps, Bubble.io, Zeroqode.
  • Exemple d’applications construites en Low-Code.
La Robotic Process Automation :
  • Les cas d’usage de la RPA.
  • Architecture des services RPA.
  • UiPath, BluePrism, AutomationAnywhere.
  • Exemples de cas d’usage typiques.
Exploitation du SI de l’Entreprise Autonome :
  • Le système d’information d’opération.
  • Variabilité des technologies.
  • Multiplicité des acteurs externes.
  • Intégration et gestion des SLA.
  • Stratégie d’opération automatisée.
  • Monitoring, stratégies d’autoréparation (self healing).
  • Automatisation des opérations de déploiement : DevOps.

Construire une entreprise autonome :

Présentation de l’entreprise Autonome :
  • Son métier.
  • La stratégie.
  • Le business model et son canevas.
  • Les processus.
  • Les actifs numériques (données).
  • Architecture générale du système d’information.
  • Les technologies retenues.
Les facteurs culturels et humains de la transformation du travail :
  • La fin des bullshit jobs.
  • 4 hours week de Tim Ferris.
  • Le travail à distance (en voyageant).
  • Les pratiques de l’open source et du partage.
  • Stratégies de décalage de l’emploi.
  • Traitement social des transformations et de la disparition du travail.
  • Le décalage des métiers vers l’automatisation. Le règne des concepteurs de machines.
  • Retour d’expérience dans quelques entreprises françaises.
  • Avis d’experts.
Mener un projet d’autonomisation de son entreprise :
  • Approche dans l’entreprise : Le séisme social.
  • Les stratégies possibles de l’automatisation : Progression lente, construction de zéro.
  • Inscription de la digitalisation dans la roadmap.
  • Traitement social et approche humaine.
  • Freins et accélérateurs.
  • Perspective économique.
Des solutions extrêmement rentables :
  • Outils faciles à prendre en main, coûts d’intégration réduits.
  • Outils sur abonnement / à la consommation, coûts de production réduits.
  • Exemples de bilans économiques.
Par où commencer :
  • La recherche des processus éligibles.
  • Convaincre le management.
  • Modes d’implémentation et conversion de l’organisation.
  • Quel budget ?
  • Monter un plan de communication.
  • Montrer le succès.
 

La formation "L’entreprise autonome, au-delà de la transformation digitale" vous intéresse ?

Recevez gratuitement le programme de la formation par CAPGEMINI INSTITUT.

Les données personnelles recueillies ci-dessus sont destinées à Figaro Classifieds ainsi qu’aux organismes que vous avez sélectionnés afin qu’ils vous contactent et vous adressent leurs informations relatives à votre demande en lien avec l’activité de l’organisme. Voir plus

Les prochaines sessions

À Paris

Du 19/11/2020 au 20/11/2020

Centre

CAPGEMINI INSTITUT
147 Quai Président Roosevelt
92136 Issy les moulineaux cedex
> Voir la carte


Les internautes qui ont consulté cette annonce ont aussi consulté:

En résumé

Objectif

Certification / expertise

Durée

14 heure(s)

Coût

2005 € HT

Modes d'enseignement

En école ou centre de formation

Posez une question à notre responsable pédagogique

Recevez des formations similaires

Kelformation vous suggère des formations qui vous correspondent.

Inscrivez-vous et recevez directement les annonces par mail.

Les données personnelles recueillies ci-dessus sont destinées à Figaro Classifieds afin de vous fournir les services auxquels vous souscrivez et notamment vous envoyer des offres de formations correspondant à votre recherche. Voir plus