En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche de formation, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus/paramétrer

ECO CONSEIL

Mastère spécialisé environnement et développement durable - éco-conseiller

Mastère Spécialisé

1 an(s)

8700 € TTC

Éligible CPF

Consultez le site de l'organisme

Objectifs

Le mastère spécialisé® "éco-conseiller" : une formation de généraliste de l’environnement au service d’un développement durable

La formation d'éco-conseiller, validée par un Mastère spécialisé, est une formation professionnelle ouverte à la fois à de jeunes diplômés et à des personnes en reconversion...

Son objectif : mieux répondre aux défis environnementaux, économiques et sociaux actuels et futurs

Afin de rendre les étudiants opérationnels dans la conduite de projets d’environnement et de développement durable favorisant la transition vers une société résiliente, le Mastère spécialisé® 'Éco-conseiller' répond aux objectifs suivants :

  • acquérir une culture globale en matière d’environnement et développer une vision systémique
  • acquérir des bases théoriques du développement durable
  • découvrir des outils pour sa mise en œuvre concrète
  • intégrer les bases fondamentales du droit de l’environnement ;
  • identifier les principaux acteurs de l'environnement et du développement durable, leurs compétences respectives et les mécanismes de prise de décision
  • permettre l'apprentissage de méthodes et d'outils de gestion de projet, de travail en équipe, de management de l'environnement et du développement durable
  • développer des capacités de communication et de sensibilisation de tout type de public
  • former aux démarches de participation et à la conduite du changement
  • favoriser l'enrichissement des étudiants grâce à leur diversité de parcours et expériences...

Des enseignants essentiellement issus de milieu professionnel

La formation d'éco-conseiller est animée par une équipe permanente et fait appel à des intervenants issus du monde académique (enseignants de l’INSA et de l’université) et surtout professionnel.

Le réseau professionnel des éco-conseillers est mobilisé dans le cadre de la formation : des éco-conseillers en activité interviennent à divers stades de la formation.


L'éco-conseiller, un professionnel de l'environnement au service de la transition écologique et solidaire

Les éco-conseillers sont des « généralistes » de l'environnement dont la démarche s’inscrit dans un cadre de référence : le développement durable. Leurs principales activités peuvent être regroupées en 3 catégories qui se caractérisent toutes par la transversalité des démarches et par l'implication de l'ensemble des publics concernés :

  • conseil et aide à la décision dans le domaine de l'environnement et du développement durable,
  • conception, montage, mise en oeuvre et évaluation de projets,
  • communication , sensibilisation, concertation.

Ainsi l’approche de l'éco-conseiller s’appuie à la fois sur des connaissances pluridisciplinaires, des compétences méthodologiques et sur des facultés à travailler en réseau et en équipe . Ses compétences en communication et ses capacités d’adaptation lui permettent d’être l'interface entre l’ensemble des acteurs concernés, favorisant ainsi la gestion participative des projets dont il est responsable.

Public visé

La formation s'adresse à de jeunes diplômés et à des professionnels en formation continue ou en réorientation :

  • de niveau Bac +4 pour la formation d'éco-conseiller,
  • de niveau Bac +5 (ou Bac +4 et au moins 3 ans d'expérience professionnelle) pour le mastère spécialisé
Une dérogation peut être accordée à des candidats ne répondant pas à ce critère et justifiant d’un dossier exceptionnel.

Au delà du niveau de formation initiale, les membres du jury de sélection sont attentifs à des éléments tels que l’expérience (professionnelle, sous forme de stage, personnelle), les capacités d’adaptation, d’initiative et d’autonomie, de même la motivation et la réflexion en termes de projet professionnel.

Coût de la formation

  • Frais de traitement du dossier de candidature : 30 €
  • Frais de sélection : 50 €
  • Frais de formation :
- professionnel (CIF, plan de formation,...) : 11000 €
- autre situation (demandeur d’emploi, jeune diplômé…) : 8700 €

Des dispositifs d’aide au financement de la formation existent mais dépendent de a situation personnelle de chacun. Pour plus d'informations, adressez vous à votre pole emploi, ou votre employeur, ou à France compétences. Vous pouvez également nous contacter.

N’hésitez pas à nous contacter pour :
  • trouver les réponses aux interrogations qui vous restent après consultation des différentes pages de notre site,
  • obtenir les coordonnées d’éco-conseillers en activité auprès de qui vous pourrez consolider votre projet et vérifier votre intérêt pour la formation.

Programme

Le programme de la formation d’éco-conseiller allie l'acquisition de connaissances et le développement de compétences par l’articulation entre enseignements et mises en situation pratiques. La pédagogie mise en œuvre est fondée sur la mobilisation et l'implication effective de l'ensemble des membres d’une promotion et accompagne le cheminement personnel de chacun.

LES ENSEIGNEMENTS (420 H)

Répartis sur une période de 6 mois, ils sont organisés sous forme de modules (d'une ou plusieurs périodes d'enseignement de 3/3,5 jours) visant 3 grands objectifs :

• Connaître et comprendre les fondamentaux de l'environnement et du développement durable

• Développer la capacité d'analyse transversale et de recherche de solutions adaptées

• Maîtriser les outils de communication et d’accompagnement

Les enseignements au programme

Articulés en 3 axes, assurés en majorité par des professionnels, ils incluent la transmission de connaissances fondamentales, des apports méthodologiques et des partages d'expérience et sont complétés par des études de cas et des visites sur le terrain.

Connaître et comprendre les fondamentaux

Objectifs : développer le socle de connaissances nécessaires à l’éco-conseiller dans les domaines de l'environnement et du développement durable et en matière de droit et de fonctionnement des organisations.

Contenu (6 modules)

  • • Enjeux du développement durable
  • • Fonctionnement des organisations
  • • Bases du droit de l’environnement
  • • Préservation et gestion des milieux naturels
  • • Enjeux du développement durable
  • • Prévention et traitement des pollutions
    • Economie circulaire et déchets

Développer la capacité d'analyse transversale et de recherche de solutions adaptées

Objectifs : compléter les savoirs de base par la connaissance des acteurs, de la réglementation et de démarches permettant d’accompagner le développement durable des organisations et des territoires ; présenter les bonnes pratiques.

Contenu (4 modules)

  • Transition énergétique
  • Urbanisme, aménagement et mobilités durables
  • Responsabilité Sociétale des Entreprises et des Organisations
  • Numérique et citoyenneté, démarches innovantes

Maîtriser les outils de communication et d’accompagnement

Objectifs : développer les savoir-faire nécessaires au pilotage et à l’accompagnement de projets de développement durable privilégiant une gouvernance participative.

Contenu (3 modules)

  • Accompagnement au changement, mobilisation, participation
  • Conduite de projet
  • Communication

LES TRAVAUX D'APPLICATION

Ces réalisations pratiques s’effectuent individuellement ou en équipes : elles permettent l’expérimentation de démarches, d’outils, de méthodes et de postures caractéristiques des projets de développement durable.

Les applications pratiques

Elles permettent d’utiliser les connaissances acquises et de développer les savoir-faire nécessaires l’éco-conseiller, notamment en matière de conduite de projets participatifs et de communication.

Afin de mettre à la disposition du groupe en formation la richesse issue de la diversité des participants, la formation favorise leur implication directe, notamment à travers la co-formation et les chantiers d'application.

La co-formation

Dispositif spécifique à la formation et au mastère spécialisé ‘Éco-conseiller’, la co-formation est une contribution directe des étudiants à la mise en œuvre des périodes d’enseignement : les 'co-formateurs' assurent le lien entre le groupe en formation, les intervenants et la direction de la formation ; Ils contribuent à l’animation des enseignements et à leur évaluation, participant ainsi à l’amélioration continue de la formation.

Les échanges de savoirs et/ou de compétences

Ces échanges permettent à chaque participant de transmettre des connaissances et/ou des savoir-faire aux autres participants à la formation. Ils permettent de valoriser les multiples compétences disponibles au sein du groupe en formation.

L'entraînement à la synthèse

A partir de thématiques d’actualité, identifiées par l'équipe pédagogique, les étudiants éco-conseillers ont à rechercher, en équipe, des données et informations relatives aux sujets proposés. Celles-ci sont ensuite exploitées en vue :

  • de rédiger une note de synthèse,
  • de réaliser une restitution orale,
  • éventuellement, de rédiger un article pour mise en ligne sur le site internet d'ECO-Conseil.

Les ateliers participatifs

Méthode incontournable de toute démarche de développement durable, la participation est non seulement enseignée, mais également expérimentée par les étudiants : la mise en oeuvre d'ateliers participatifs leur donne l'occasion de tester des outils d'animation et de participation, de développer leur créativité et de tester concrètement la co-construction de solutions.

Le chantier d'application

Temps fort de la période de formation à Strasbourg, le chantier d'application consiste, pour les éco-conseillers en formation, à réaliser, en équipe pluridisciplinaire de 4 à 5 personnes et sur une durée de 20 jours répartis sur 2 mois, une activité d'étude, de conseil, d’information en lien avec l’environnement ou le développement durable, en grandeur et en temps réels, en réponse à un besoin d’une collectivité, d’une entreprise, d’une association.

LES TRAVAUX ET PROJETS PERSONNELS

Une demi-journée hebdomadaire est prévue pour les travaux et recherches personnelles et l'organisation d'activités à la carte, en petits groupes.

Elle sert notamment à approfondir les cours, à affiner le projet professionnel et à préparer le stage de mise en situation

Par ailleurs, chaque stagiaire bénéficie d'un suivi individuel pour accompagner la mise en place de son projet professionnel.

LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE (735 H)

D’une durée de 6 mois, la mission professionnelle est une mise en situation réelle qui s'effectue dans une structure d'accueil - entreprise, collectivité, association… - choisie par le stagiaire. Elle permet la mise en œuvre des connaissances et compétences acquises pendant la formation et l’apprentissage des pratiques professionnelles et a pour objectif de constituer une passerelle vers le milieu professionnel.

Durant la période consacrée à la mission professionnelle, une semaine regroupant l'ensemble des éco-conseillers en formation est réservée au suivi de la mission.



LES DÉBOUCHÉS À L'ISUE DE LA FORMATION

Les éco-conseillers sont des « généralistes » de l'environnement dont la démarche s’inscrit dans un cadre de référence qui est le développement durable.

Leurs principales activités professionnelles peuvent être regroupées en trois catégories qui se caractérisent toutes par la transversalité des démarches et par l'implication de l'ensemble des publics concernés :
  • conseil et aide à la décision dans le domaine de l'environnement et du développement durable,
  • conception, montage, mise en oeuvre et évaluation de projets,
  • communication, sensibilisation, concertation.

Ainsi l’approche des éco-conseillers s’appuie à la fois sur des connaissances pluridisciplinaires, des compétences méthodologiques et sur des facultés à travailler en réseau et en équipe. Leurs compétences en communication et leurs capacités d’adaptation leur permettent d’être l'interface entre l’ensemble des acteurs concernés, favorisant ainsi la gestion participative des projets dont il sont responsables.

DES MISSIONS VARIEES AUPRÈS D'EMPLOYEURS DIVERS

L'éco-conseiller intervient dans des domaines de l’environnement tels que l'eau, l'air, les déchets, l'habitat, l'énergie, les transports, les espaces naturels..., le plus souvent dans le cadre de démarches transversales.

Les principales fonctions occupées par des éco-conseillers sont celles de responsable / directeur de l’environnement ou du développement durable, ingénieur environnement, conseiller, chargée de mission ou d’études, chef de projet ; on trouve également des fonctions de consultant, coordinateur, chargé d’affaires, chargé de communication…

Selon la nature de l’organisme employeur, les missions des éco-conseillers sont très variées. En voici quelques exemples :

En collectivité territoriale
  • il est responsable de la mise en œuvre de politiques sectorielles (déchets, assainissement, bruit, énergie, déplacements...) ;
  • il coordonne des démarches transversales (aménagement / urbanisme durable, Agenda 21 local...) ;
  • il anime des dispositifs territoriaux (contrat rural, contrat de rivière, plan climat territorial...)…
En chambre consulaire ou organisation professionnelle
  • il sensibilise et conseille les entreprises ressortissantes / membres sur le plan juridique, technique, méthodologique,
  • il forme les responsables aux méthodes de prise en compte de l'environnement ou à la mise en place de démarches de développement durable,
  • il met en place et anime des opérations collectives (par filière professionnelle ou par regroupement géographique)...
En entreprise
  • il accompagne la direction dans la mise en œuvre d’une démarche de développement durable,
  • il initie, puis anime le système de management environnemental (certification ISO 14001) ou intégré,
  • il informe et sensibilise les salariés et les parties prenantes à la prise en compte de l'environnement...
En bureau d'études ou de conseil
  • il intervient comme consultant environnement / développement durable auprès de clients publics ou privés dans le cadre d’études règlementaires, de mise en oeuvre et d’accompagnement de systèmes de management, de diagnostics, de bilans carbone®..., d’actions de sensibilisation ou de formation…
En association
  • il met en place des actions de conseil, d'information à destination des adhérents (élus, collectivités, entreprises…) ;
  • il mène des projets pilotes afin d’expérimenter et de promouvoir des solutions innovantes (modes de déplacement alternatifs, énergies renouvelables...) ;
  • il conçoit des outils, des campagnes de sensibilisation, des actions de formation de publics variés...


 

La formation "Mastère spécialisé environnement et développement durable - éco-conseiller" vous intéresse ?

Recevez gratuitement le programme de la formation par ECO CONSEIL.

J'accepte que mes coordonnées soient transmises à ECO CONSEIL afin que je puisse recevoir le programme complet de la formation.

Les prochaines sessions

De l'année 2019 à 2020

Centre

ECO CONSEIL
33a rue de la Tour
67200 Strasbourg
> Voir la carte


Les internautes qui ont consulté cette annonce ont aussi consulté:

En résumé

CPF

Éligible

Durée

1 an(s)

Coût

8700 € TTC

Modes d'enseignement

En école ou centre de formation

Type d'établissement

École spécialisée

Domaine

Environnement

Domaine secondaire

Développement durable

Posez une question à notre responsable pédagogique

Recevez des formations similaires

Kelformation vous suggère des formations qui vous correspondent.

Inscrivez-vous et recevez directement les annonces par mail.